×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Censure

    Par L'Economiste | Edition N°:260 Le 26/12/1996 | Partager

    Pourquoi diable les cinéphiles égyptiens tiennent-ils à ne pas rater la première projection des films?
    Deux raisons à cela. La première, c'est que ces films sont agrémentés de scènes sulfureuses qui font haleter les heureux spectateurs. La deuxième, c'est pratiquement la seule occasion qu'ils ont pour voir l'intégralité de l'histoire. Car juste après, elle passera à la charcuterie de la censure. C'est pourquoi ces inégalables descendants des Pharaons achètent au marché noir le providentiel billet après s'être bien renseignés au préalable s'il y a des scènes de femmes nues ou des scènes d'amour un peu plus expressives. Cela va de soi. A l'intérieur de la salle de projection, les Egyptiens ne font aucun effort pour cacher leur émotion. Ils Coupez!

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc