×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Captée par 60 millions de foyers sur cinq continents : Télévision: TV5 conforte sa couverture mondiale

    Par L'Economiste | Edition N°:227 Le 25/04/1996 | Partager


    En une décennie, la chaîne internationale francophone s'est hissée dans le peloton de tête des télévisions par satellites. Après l'Afrique et l'Europe, TV5 se lance à la conquête de l'Amérique et du continent asiatique. Au Maroc, l'audience de la chaîne s'élargit grâce au boom de la parabole.


    En un peu plus d'une décennie, TV5 s'est définitivement forgé une place dans la bataille planétaire de l'audiovisuel dominée par les Anglo-saxons. Au 1er janvier 1996, près de 62 millions de foyers recevaient ses programmes, ce qui la hissait au troisième rang des chaînes diffusées par câble ou satellite Europe, juste derrière l'incontournable CNN et MTV Europe. Confortée par une amélioration de son audience, la chaîne francophone internationale poursuit sa couverture mondiale. Après l'Europe et l'Afrique, elle se lance à la conquête du marché américain où, jusqu'à présent, les programmes français étaient presqu'inexistants. La cible désignée est formée de 2,5 millions de foyers américains qui parlent français et 40 millions de francophiles américains. Pour pénétrer le difficile marché américain, TV 5 s'est alliée aux chaînes câblées locales et à Channel, la filiale de TCI, une des plus grandes firmes de télécommunications. La chaîne devrait être opérationnelle d'ici la fin de l'année.

    Bouquet numérique en Asie


    Du côté de l'Asie, les projets de TV 5 ne sont pas moins ambitieux. En association avec une vingtaine de radios et quelques chaînes européennes (Deutsche Welle, Tve International, RAI international, MCM International), la chaîne francophone participe à un bouquet numérique de télévisions européennes par satellite qui doit être transmis du Moyen- Orient au Pacifique. Le lancement du bouquet devrait intervenir courant avril.
    TV5 a bâti son image et son succès sur la qualité de ses informations et la diversité de ses programmes, même s'il ne faut pas omettre le soutien apporté par les pouvoirs publics français: principal actionnaire et bailleur de fonds de TV5, Paris trouve en cette chaîne un outil important de promotion de la langue et de la culture françaises.
    La grille de programmes de TV5 est pour l'essentiel une émanation des meilleures émissions des grandes chaînes de télévision partenaires de la chaîne. Elle est élaborée en essayant de fédérer les attentes des téléspectateurs et en tenant compte, autant que faire se peut, pour certaines émissions, des décalages horaires, assure la direction de la chaîne. Les programmes s'articulent autour de trois axes: le divertissement, les magazines culturels et les reportages phare, à l'image de l'excellent magazine de France 2, "Envoyé spécial".

    La "parabolomania" dope l'audience


    La chaîne diffuse également deux heures quotidiennes de programmes propres, en particulier dans le domaine de l'information. Les dossiers et documentaires occupent 50% de la grille, les jeux et variétés 24%, les journaux télévisés 14%; la jeunesse, la fiction et les films représentent respectivement 5, 3 et 2%.
    Au Maroc, la chaîne francophone peut compter sur un noyau de téléspectateurs fidèles. Malgré la présence d'une deuxième chaîne au ton sensiblement éloigné de la télévision publique, l'élite intellectuelle ainsi qu'une importante partie de la classe moyenne sont régulièrement branchées sur TV5. Les commentaires des émissions de la veille constituent souvent des sujets de conversation du lendemain au travail; dans les amphis de facultés, les professeurs font allusion aux programmes de la chaîne pour illustrer des passages de leurs cours. L'audience de la chaîne s'envole notamment à l'occasion de grands événements au niveau international ou des échéances électorales dans l'Hexagone.

    Par ailleurs, la multiplication des paraboles dans les villes n'a pas seulement fait le bonheur des marchands de Derb Ghallef. Les chaînes diffusées par satellite, mais surtout TV5, l'une des rares télévisions émettant en français, auront été les grands bénéficiaires de cette "parabolomania". Les estimations les plus basses avancent le chiffre d'un million d'antennes paraboliques installées dans le pays. L'essentiel de ce parc est concentré à Casablanca, où les antennes juchées sur les toits des immeubles ou accrochées aux fenêtres des appartements font désormais partie du paysage urbanistique de la métropole. Plusieurs personnes avouent d'ailleurs avoir acquis la parabole surtout pour suivre les programmes des chaînes francophones émettant par satellite. Même s'il est difficile de déterminer dans quelle proportion ce phénomène aurait détourné une partie de la clientèle de 2M, l'accès facile aux programmes des chaînes émettant par satellite a indirectement précipité les difficultés actuelles de la chaîne cryptée.

    Abashi SHAMAMBA


    Arte: La chaîne "élitiste" séduit les Marocains


    La chaîne de télévision franco-allemande Arte, dans sa vague de séduction, n'a pas manqué d'accrocher le téléspectateur marocain. Cet intérêt pour une chaîne culturelle révèle des attentes sous-estimées du public par les chaînes de télévision.



    Les responsables d'Arte, Association relative à la télévision européenne, ne soupçonnaient pas l'existence d'un public outre-Méditérrannée. M. Jörg Rüggersberg, le vice-président d'Arte, est étonné lors de la présentation de la chaîne, le mercredi 10 avril au Goethe-Institut de Casablanca, de l'échos qu'a Arte chez les téléspectateurs marocains. Des personnalités du cinéma marocain présentes citent les pages médias des journaux marocains, où les grilles des programmes d'Arte sont publiées quotidiennement. Le succès d'une chaîne, qui a investi un créneau jusque-là évité par la télévision, auprès du public marocain témoigne d'une évolution dans les goûts des téléspectateurs. Arte est considérée, en Europe, comme une chaîne élitiste.
    "L'essentiel, c'est que nous sommes heureux de recevoir Arte, surtout dans ce marasme audiovisuel", observe un participant. Le vice-président se dit satisfait de l'intérêt du public marocain pour la chaîne. Il ajoute que la visite au Maroc n'a pas un caractère officiel. Invités par les instituts culturels français et allemand, le président et le vice-président d'Arte ont eu des contacts avec les deux chaînes marocaines. "Ces rencontres ne vont pas déboucher dans l'immédiat sur des accords de coopération, mais tout au plus sur des échanges de programmes". Les productions marocaines pourront également être diffusées sur Arte.

    Une idée ambitieuse


    "En 1986, personne ne pouvait imaginer que cette idée pouvait avoir du succès". Des habitudes de consommation marquées par un esprit national, la langue, l'intérêt du public vers les programmes de divertissement sont citées par M. Rüggersberg parmi les difficultés au développement d'une chaîne ouverte sur toutes les cultures. Ainsi, le but d'Arte est de compléter les programmes nationaux et non les remplacer.
    "La chaîne poursuivant sa mission de départ, à savoir la diffusion d'émissions à caractère culturel et international au sens large, et propres à favoriser la compréhension et le rapprochement des peuples", consacre une grande partie des son programme (26%) aux soirées thématiques. Elles constituent en fait la griffe d'Arte. Depuis sa création, Arte a diffusé 500 soirées thématiques qui sont comme "des chapitres attrayants d'une grande encyclopédie vivante". En fait à Arte tous les sujets sont bons à traiter avec exigence de rigueur.
    Les documentaires prendront 405 heures (20,1%). Les fictions investiront les 18% de la grille, soit 363 heures et le cinéma est programmé pour 268 heures. Les spectacles sont programmés pour 229 heures et l'information bénéficie de 225 heures. Cette diversité des programmes fait qu'après seulement quatre ans Arte connaît un grand succès. "Un journal suisse l'a qualifiée de meilleur programme européen".

    Deux pôles à Arte


    A l'origine d'Arte, qui compte 20 millions de téléspectateurs en Europe, dont plus de 14 millions se trouvent en France, c'est une idée politique, conduite par le gouvernement français et les Länder allemands. En 1988, MM. François Mitterrand et Helmut Kohl soutiennent ce projet de création de la chaîne culturelle franco-allemande qui sera la télévision culturelle européenne. Les premières émissions seront diffusées simultanément en France et en Allemagne à partir de mai 1992.
    La mission d'Arte consistait à développer un programme pour la connaissance des autres cultures. "Les points forts c'est d'avoir un regard croisé en dépassant les frontières", souligne M. Rüggerberg. Le pôle français est constitué de la Sept Arte et le pôle allemand de Arte deutschland TV GmbH.
    En poursuivant sa mission d'ouverture, Arte, qui est définie comme un groupement européen d'intérêt économique (GEIE), a conclu un contrat d'association avec la RTBF Belge et des accords de coopération avec la SSR suisse et la TVE Espagnole. Les actionnaires du côté français sont la chaîne France 3 (45%), l'Etat (25%), Radio France (15%) et l'Institut National de l'Audiovisuel (15%). L'ARD et la ZDF, deux chaînes publiques allemandes sont sociétaires à parité du pôle allemand.
    Par ailleurs le succès de cette association provient également d'un "financement solide". Il provient des contributions des téléspectateurs et des contributions étatiques. Du côté allemand, le financement est constitué principalement par les contributions des téléspectateurs. Au titre de l'année 95, la chaîne a disposé d'un budget global de 1.739 millions de FF. Quant à la publicité, elle n'est pas autorisée à Arte. "C'est un privilège qui nous donne beaucoup de liberté", souligne M. Rüggerberg.

    Malika EL JOUHARI


    Les dates qui ont marqué Arte


    L'idée d'un programme culturel de télévision a germé dès 1986, avec la création à Paris de la Société d'Edition de Programmes de Télévision (la Sept). En mars 1988, un groupe de travail "Chaîne culturelle franco-allemande" est mis en place en Allemagne. En novembre 1988, le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl affirment leur volonté de soutenir le projet de création d'une chaîne culturelle franco-allemande. Puis, en octobre 1990, la République française et les 11 Länder signent un "Traité interétatique" établissant les fondements de la chaîne culturelle européenne et, en mars 1991, le pôle allemand Arte Deutschland est créé. Et c'est en avril 1991 que la chaîne culturelle européenne Arte est fondée en Groupement européen d'intérêt économique (GEIE). La Sept et Arte Deutschland détiennent chacune 50% de son capital. Le 30 mai 1992, Arte diffuse ses premières émissions en France et en Allemagne par satellite (TDF 1-2 et DFS1-Kopernikus) et par câble.




    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc