×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:3429 Le 22/12/2010 | Partager

    . Côte d’Ivoire: Les sanctions contre Gbagbo s’intensifientLes Etats-Unis ont imposé un premier train de sanctions à l’encontre du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo en interdisant à une trentaine de ses proches de se rendre aux Etats-Unis, a déclaré hier mardi un représentant du département d’Etat américain. A noter que la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a annoncé la tenue ce vendredi à Abuja (Nigeria) d’un sommet extraordinaire sur la Côte d’Ivoire après avoir déjà suspendu le pays de ses rangs et demandé au président sortant de quitter le pouvoir. Pour rappel, l’UE a décidé d’imposer des sanctions contre Laurent en personne, ses deux épouses et 16 autres proches, interdits de séjour sur son territoire et les Etats-Unis s’apprêtent à en faire autant.. Moubarak et Kadhafi discutent avec Béchir Les dirigeants égyptien Hosni Moubarak et libyen Mouammar Kadhafi s’entretenaient hier mardi avec le président soudanais Omar el-Béchir afin d’assurer une issue pacifique au référendum d’indépendance du Sud-Soudan qui pourrait mener à la partition du plus grand pays d’Afrique. Les entretiens de Khartoum visent à «discuter des moyens d’aider les partenaires soudanais à parvenir à un accord sur les questions en suspens qui empêchent la réalisation complète» de l’accord de paix de 2005, selon l’agence égyptienne Mena. Le vice-président soudanais Salva Kiir, également président de la région semi-autonome du Sud-Soudan, doit aussi participer à ces discussions cruciales. Les Sud-Soudanais sont appelés à choisir entre l’indépendance de leur région ou son maintien dans le cadre d’un Soudan unifié, lors d’un référendum prévu le 9 janvier.. Irak/Gouvernement de Maliki: Le Parlement accorde sa confianceLe Parlement irakien a accordé, hier mardi, sa confiance au gouvernement d’unité nationale dirigé par Nouri al-Maliki et a adopté son programme qui entend libéraliser l’économie, développer la production pétrolière et combattre le terrorisme. Il s’agit d’un gouvernement de compromis, entièrement masculin, mis en place neuf mois après les élections législatives qui n’avaient dégagé aucune réelle majorité. Le Parlement a voté séparément pour 29 ministres, trois vice-Premiers ministres et le chef du gouvernement mais tous les postes n’ont pas été pourvus. Ainsi, Maliki assurera lui-même l’intérim des trois portefeuilles de la sécurité.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc