×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:3418 Le 06/12/2010 | Partager

    . USA: Nette baisse des créations d’emploi Le rythme des créations d’emplois a nettement ralenti en novembre dernier aux Etats-Unis, où le taux de chômage se rapproche des 10%, selon le rapport officiel sur l’emploi publié vendredi dernier à Washington. L’économie américaine n’a créé que 39.000 postes de plus qu’elle n’en a détruit, en données corrigées des variations saisonnières, un total plus de quatre fois inférieur à celui d’octobre, a indiqué le département du Travail. Le secteur des services, qui domine l’économie des Etats-Unis, n’a créé que 54.000 postes en novembre. En pleine période des achats des fêtes, le commerce de détail a supprimé plus de 28.000 postes. L’industrie a supprimé de son côté 15.000 emplois.. La BCE rachète plus que prévu d'obligations portugaises et irlandaises La banque centrale européenne (BCE) a acheté la semaine dernière plus massivement qu'attendu, par tranches de 100 millions d'euros, des obligations publiques irlandaises et portugaises afin de réduire les taux des emprunts, a affirmé vendredi dernier le Financial Times (FT). Ces rachats se déroulaient alors même que le patron de la banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, indiquait sans avancer de montant que son institution allait poursuivre son programme de rachat d'obligations publiques. "Le programme se poursuit", déclarait laconiquement Trichet en refusant de commenter les chiffres, alors que certains médias anglo-saxons ont évoqué des montants allant jusqu'à 1.000 milliards d'euros, voire le double. Depuis le début de ce programme inédit, lancé en mai, en pleine crise de la dette grecque, la BCE a acheté pour 67 milliards d'euros de dette publique. Et chaque semaine, pour éviter une hausse de la masse monétaire en circulation, ce qui aurait pour effet d'encourager l'inflation, elle "stérilise" ces opérations, c'est-à-dire qu'elle retire des liquidités d'un même montant que celui des achats effectués.. Sarkozy en IndeLe président français, Nicolas Sarkozy, et son épouse Carla Bruni, en visite en Inde pour quatre jours, se sont accordés vingt-quatre heures de détente au Taj Mahal, puis à la cité moghole de Fatehpur Sikri, deux hauts lieux du patrimoine touristique. Les médias indiens ont consacré de nombreux articles à cette visite privée du couple présidentiel: «La classe de Carla laisse Bangalore sans voix», en détaillant les tenues de Carla, son «élégante jupe beige» ou son «châle vert» qu'elle porte «avec l'aisance du top model» qu'elle fut. Le Mail Today faisait pour sa part sa Une sur «La romance de l'Inde et de Carla».Après le tourisme, place aux choses sérieuses. Sarkozy devait avoir, dimanche, un premier entretien avec le Premier ministre indien, Manmohan Singh. Une seconde rencontre est prévue aujourd’hui, lundi.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc