×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:3343 Le 18/08/2010 | Partager

    . Concurrence: France Télécom et l’Etat français attaqués par l’UE La Commission européenne, persuadée que l’Etat français a accordé une aide à France Télécom pour lui éviter la faillite en 2002, a déposé un recours auprès de la Cour européenne de justice.Plombée par une dette de 63 milliards d’euros, contractée lors de l’acquisition d’Orange deux ans plus tôt, France Télécom est alors au bord de la faillite. L’Etat français, premier actionnaire avec 56,45% du capital, accorde à l’opérateur une ligne de crédit de 9 milliards d’euros. Le groupe n’aura finalement pas besoin de cet argent. Selon la Commission européenne, les interventions publiques du ministre de l’Economie de l’époque, Francis Mer, constituaient un soutien voilé de l’Etat français à l’opérateur historique. . Zone euro: Déficit des comptes courants en juinLe déficit de la balance des comptes courants en zone euro s’est réduit à 4,6 milliards d’euros en juin, contre un déficit de 7,4 milliards d’euros en mai, selon des chiffres provisoires publiés mardi dernier par la Banque centrale européenne (BCE).La balance des comptes courants, ajustée des variations saisonnières, est la mesure la plus large des échanges entre la zone euro et l’extérieur. Les données provisoires font souvent l’objet de révisions, parfois importantes. La BCE a ainsi revu le déficit de mai à la hausse, à 7,4 milliards d’euros contre 5,6 milliards d’euros précédemment.En juin, les transferts courants ont été déficitaires (-7,8 milliards) comme les revenus (-1,6 milliard). En revanche, les biens ont dégagé un excédent, de 2,6 milliards, comme les services (+2,2 milliards). Pour ses comptes financiers, la zone euro a enregistré en juin une entrée nette de 4 milliards d’euros. . Chine/AIEA: Accord sur la sécurité nucléaire La Chine et l’Agence internationale de l’énergie atomique ont signé un accord sur l’amélioration de la sécurité nucléaire en Asie de l’Est, a annoncé l’AIEA à l’occasion de la première visite de son chef à Pékin. «La Chine et l’AIEA vont travailler ensemble pour (...) améliorer la sécurité en Asie de l’Est», a indiqué l’agence onusienne lundi dernier sur son site internet, au sujet de l’accord signé par Yukiya Amano et le responsable de l’Autorité de l’énergie atomique de Chine, Chen Qiufa.Le texte, signé par Amano lors de sa visite de deux jours, lundi et mardi, à Pékin, appelle aussi au renforcement de «la coopération en matière de sécurité nucléaire entre la Chine et l’AIEA».. L’Iran met en garde contre toute attaque de Bouchehr L’Iran a mis en garde, hier mardi, contre toute attaque militaire de sa première centrale nucléaire à Bouchehr, qui doit commencer à être chargée en combustible à partir de samedi prochain, ont rapporté les médias iraniens.«Toute agression contre la centrale recevra une riposte sérieuse de la part de l’Iran», a affirmé hier le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast. «Une attaque contre une centrale nucléaire serait un crime international, car ses conséquences ne toucheraient pas seulement le pays visé mais auraient une portée mondiale», a déclaré pour sa part Ali Akbar Salehi, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA) cité par l’agence officielle IRNA.Les Etats-Unis et Israël affirment régulièrement ne pas exclure une attaque contre l’Iran pour stopper son programme nucléaire controversé. Les Occidentaux soupçonnent l’Iran, malgré ses démentis répétés, de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.. Afghanistan: Karazai dissout les sociétés de sécuritéLe président afghan Hamid Karzaï a signé, hier mardi, le décret fixant à 4 mois la date limite avant la dissolution totale des sociétés privées de sécurité.La présidence afghane avait annoncé lundi dernier son intention de dissoudre d’ici au 1er janvier 2011 les sociétés privées de sécurité, éléments cruciaux du dispositif de l’Otan. Robert Gates dépose les armesLe secrétaire américain à la Défense, le républicain Robert Gates, un des piliers de l’administration Obama, a confirmé lundi dernier qu’il quitterait son poste l’an prochain, en pleine période de flottement à Washington sur le calendrier de retrait des troupes d’Afghanistan

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc