×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Bâtiment: Comment introduire la qualité sur le chantier?

    Par L'Economiste | Edition N°:148 Le 06/10/1994 | Partager

    Le LPEE abrite le secrétariat permanent de la Décennie-Qualité et a préparé le premier colloque national sur "la qualité dans le bâtiment" qui doit se dérouler les 13 et 14 octobre 1994(1).

    Cette décennie dans le bâtiment et les industries associées a démarré en 1991 avec essentiellement des actions pilotées par le Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes. C'est ainsi qu'a été organisée une Journée sur la qualité dans le génie civil en mai 1990. Cette Journée est considérée comme le point de démarrage de la Décennie. Celle-ci figurait d'ailleurs parmi les recommandations, avec à la clef un Comité permanent-Qualité pour s'occuper du suivi.

    Pour le prochain colloque, le Comité compte sur la participation notamment de MM. Patrice Heinis et Jean-Claude Parriaud, experts internationaux, et sur les exposés concernant les expériences vécues dans l'environnement marocain, telles que celles de l'Office National de l'Eau potable (ONEP), l'Office Chérifien des Phosphates (OCP) et l'Office d'Exploitation des Ports (ODEP).

    M. Parriaud soulignera pourquoi et comment il importe de ne pas se perdre "dans l'abstraction d'une recherche théorique" mais au contraire organiser la qualité autour du processus opérationnel.

    M. Heinis le rejoindra pour souligner que la "garantie de qualité porte désormais sur l'organisation, les méthodes de travail...", c'est-à-dire "sur le fonctionnement même de l'entreprise".

    A l'ONEP, la qualité dans le bâtiment a commencé par "la promotion et le développement d'une meilleure fonctionnalité des rôles et des responsabilités" au niveau de l'organisation, expliqueront les cadres de l'Office. Les relations avec les divers intervenants à l'acte de bâtir ont été modifiées: il a fallu créer des réseaux de collaboration avec les entreprises adjudicatrices, les architectes, les laboratoires de contrôle...

    Cependant, les cadres de l'ONEP signalent que les procédures administratives et les conditions environnementales contreviennent parfois à la recherche de la qualité.

    L'expérience de l'ONEP montre les principales causes de défauts: faible niveau professionnel de la main-d'oeuvre, erreurs et imprécisions dans la réalisation des coffrages et échafaudages, dans le dosage du béton et sa mise en oeuvre, non-certification des intrants manufacturés... "Il faut à chaque étape renouveler et exprimer clairement les exigences", soulignent les cadres de l'ONEP. Ils souhaitent que soient harmonisées les dispositions techniques, qui pourraient être reprises dans un schéma d'ensemble, à l'image de ce que recommandent les experts en parlant de leur Manuel-Qualité.

    Cercles de qualité

    L'ODEP a créé une cellule placée auprès de la direction générale, d'abord pour faire le diagnostic du service rendu au client par l'Office, puis mettre en place un système de gestion de la qualité. Une centaine de cercles de qualité ont été constitués, regroupant surtout des cadres. Ces cercles de qualité interviennent à des niveaux divers: amélioration des conditions de travail, sécurité, réduction des risques d'accidents ou d'avaries, formation...

    Toujours dans le chapitre des expériences vécues, l'OCP exposera son cas lors du colloque des 13 et 14 octobre. Les cercles de qualité sont apparus à l'Office en 1986, la qualité totale quatre ans plus tard et l'assurance-qualité et la topomaintenance ont été introduites l'année dernière.

    L'office compte environ 500 cercles de qualité et 200 Groupes d'Amélioration de la Qualité (GAQ).

    Enfin, l'expérience non pas d'une entreprise mais d'une administration devra retenir l'attention. Il s'agit de la Direction des Etablissements publics, chargée au Ministère des Travaux Publics de la réalisation d'une partie des bâtiments de l'Etat.

    Rewriting L'Economiste

    Petit aide-mémoire

    Qualité: aptitude à satisfaire la demande. Il s'agit donc d'une qualité d'usage.

    Définition des besoins: elle est indispensable et préalable à la démarche de qualité.

    Contrôle par l'extérieur: il ne perd pas complètement son objet, mais peut être conçu comme un "aiguillon" vis-à-vis du producteur, à condition qu'il ne revienne pas au système de contrôle a posteriori, qui déresponsabilise le producteur.

    Contrôle intérieur: sous la responsabilité du producteur. Il sera d'autant plus opérationnel et efficace qu'il s'établit une coopération avec le client, lequel définit précisément ses besoins, traite avec le producteur la prévention des incidents, écarts ou imprévus...

    (1) Ce premier colloque se déroule dans les locaux du Centre d'Accueil du Ministère des Travaux publics, de la Formation des Cadres et de la Formation professionnelle, à Rabat. Renseignements: Secrétariat permanent du Comité Décennie Qualité, Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes, 25 rue d'Azilal, Casablanca; tél.: (02) 30.62.52 ou 31.49.93 ou 30.61.70; télex: 278.53; fax: 30.15.50.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc