×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Banana Joe

    Par L'Economiste | Edition N°:297 Le 25/09/1997 | Partager

    LE procès de l'ancien président du Zimbabwe (1980-1987) devant la haute cour de justice peut être embarrassant pour les 37 témoins à charge dont le vice-président ainsi que des membres du gouvernement. Et pour cause. M. Canaan Banana, révérend, pasteur de l'Eglise méthodiste et professeur de théologie, qui plus est, est accusé de viol homosexuel sur plusieurs membres du personnel du palais présidentiel. Son ancien aide de camp avait sombré dans l'alcoolisme et la drogue après avoir été violé à son tour. Comme il était le président, Banana obligeait ses victimes à force de menaces et de chantage. On voit bien que les récalcitrants ne pouvaient pas être nombreux. D'ailleurs, ils n'ont pas le choix, puisqu'il n'existe pas encore de statut propre pour les réfugiés sexuels. Retour à ce que disait Henry Kissinger quand il était chef de la diplomatie américaine: le pouvoir est aphrodisiaque.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc