×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Avec les produits lyophilisés Krüger : Zaio Techniques s'implante dans le prêt-à-consommer

    Par L'Economiste | Edition N°:148 Le 06/10/1994 | Partager

    Depuis près de deux mois, de nouveaux produits lyophilisés sont sur le marché. L'opportunité de la société Zaio Techniques est le recul des traditions culinaires au profit des produits prêts à consommer. La cible : les jeunes couples et les célibataires pressés par le rythme des grandes villes.

    Apres l'introduction du MacDo ou encore de la harira déshydratée, c'est au tour des boissons fruitées et tisanes lyophilisées de s'aligner avec les autres produits dits industriels. Ceux-ci sont essentiellement destinés aux célibataires et aux jeunes couples pressés par le rythme des grandes villes. Le besoin des Marocains, semble-t-il, converge lentement vers quelques lignes de force. La rapidité prime avant tout. Depuis quelque temps, le Maroc est en train d'apprendre à manger "fast-food".
    "C'est le moment opportun pour l'introduction de notre gamme de produits", explique M. Khalid Nekmouche, directeur général de la société Zaio Techniques.

    Une intégration en plusieurs étapes

    Cette dernière détient l'exclusivité de deux cartes: la première est celle d'une multinationale allemande de produits lyophilisés, Krüger, qui couvre les domaines de l'agro-alimentaire, des cosmétiques et du médical. La seconde carte concerne les produits Babyliss.

    Zaio Techniques a été créée en avril 1994 par MM. Khalid Nekmouche et El Ayachi Taïbi, administrateur délégué, avec un capital social de 500.000DH. Les parts respectives s'élèvent à 20%, le reste est partagé entre deux autres actionnaires, M. Mustapha Temnlali (30 %) et M. Mimoun Azdoufal (30%).

    La création de la société a nécessité un investissement de l'ordre de 4 millions de DH, financé entièrement par fonds propres. Cet investissement englobe l'achat du local, l'aménagement des bureaux et l'achat des stocks Krüger et Babyliss dont le montant s'élève à près de 1,5 million de DH.

    Le chiffre d'affaires prévisionnel, d'ici juin prochain, serait d'environ 4 millions de DH pour la marque Krüger et de 1,5 million pour Babyliss.
    "L'objectif final de notre entreprise est d'inciter notre partenaire allemand, qui possède huit usines à travers le monde, à investir localement", explique M. Nekmouche. La stratégie se traduirait par une intégration en plusieurs étapes: le conditionnement d'abord, pour finir par la fabrication complète du produit jusque-là importé.

    Disponible au Maroc depuis le mois de juillet, la carte Krüger englobe cinq types de produits. Il s'agit tout d'abord des boissons fruitées instantanées en poudre compensées avec la vitamine C (Calypso): les amateurs du triste jus d'orange n'y reconnaîtront plus leurs parfums. Aujourd'hui, les "grands" de l'agro-alimentaire rivalisent d'imagination. Krüger propose cinq parfums: citron, framboise, orange, pomme-mangue et un cocktail de fruits. Aux boissons fruitées s'ajoutent les tisanes pour enfants Iyophilisées (Impress), le cappucino, le thé au citron lyophilisé, le thé aux framboises lyophilisé, les comprimés effervescents vitaminés et minéraux.

    Breuvage de l'effort

    La société ajoute à son catalogue les aliments énergétiques de l'effort (Optiform)sous forme de canettes et pastilles.
    Après les "soft drinks", ce sont donc les "sport drinks". Les grands de la boisson ont découvert la potion miracle pour doper leurs ventes: le breuvage de l'effort. Après les Etats-Unis et l'Europe, ce cocktail aux vitamines et sels minéraux est en passe de conquérir d'autres continents.
    "Optiform" vient donc s'aligner aux côtés d'"lsostar" du suisse Sandoz, importé par Marjane.

    Pour le lancement de l'ensemble de la gamme représentée, des tests de dégustation ont été organisés dans les grandes surfaces. Des spots télévisés et passages radio programmés pour la mi-octobre, seront relayés par une campagne dans les journaux et magazines.
    Le budget publicitaire pour les produits Krüger est de 500.000DH.
    Le lancement s'est effectué, uniquement à Casablanca, en pleine saison d'été, période de vacances. "Le but était de tester le marché et de savoir quel serait notre quota de vente durant la période la plus creuse, qui est l'été à Casablanca", explique M. Nekmouche.

    Près de 40 points de vente ont été touchés (supérettes, supermarchés et grandes surfaces). Mais durant l'été, les produits ont été également distribués dans la région de Tétouan, à Kabila, Marinasmir et Cabo Negro, concentration de la population ciblée par la société.

    Actuellement, le volume des ventes du produit Calypso atteint, chez Marjane par exemple, 300 à 500 sachets par jour (environ 4.500DH). "Des statistiques quotidiennes nous informent sur la performance de chaque article du rayon", confie M. Nekmouche.
    Par ailleurs, distributeur exclusif sur tout le Maroc, la société dispose aujourd'hui d'un catalogue de trente produits Babyliss. Leur promotion s'effectuera par le biais du téléachat, qui démarre le 9 octobre. Outre sa présence dans les grandes surfaces, la gamme sera également exposée dans un show-room au début du mois de décembre.

    Meriem OUDGHIRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc