×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Augmentation de capital, nouvelles machines : Lectra Systèmes souhaite remonter la pente

    Par L'Economiste | Edition N°:240 Le 25/07/1996 | Partager


    L'entreprise française Lectra Systèmes compte renouer avec les bénéfices. En 1995, elle a affiché une perte nette de 23,4 millions de Francs (1FF=1,70DH) pour un chiffre d'affaires de 887 millions. Elle table ainsi sur un résultat d'exploitation en progression d'au moins 10% du chiffre d'affaires et ce, malgré une perte nette de 19 millions de Francs accusée au premier trimestre.

    Spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) pour la confection, la chaussure et l'ameublement,
    Lectra Systèmes mise particulièrement sur le succès de ses nouvelles machines, une technologie qui a nécessité cinq ans de recherche et 50 millions de Francs d'investissement.

    Le groupe fonde également ses espoirs sur de nouveaux débouchés dans la chaussure, l'ameublement et les tissus à usage technique lancés en 1994. Il ambitionne de devenir à terme un spécialiste mondial de la CFAO dans la chaussure.

    Ce retour au bénéfice est toutefois conditionné par une bonne tenue du Dollar. Réalisant l'essentiel de ses ventes à l'étranger, la société est en effet sensible à toute dépréciation du Dollar.

    L'année dernière, les fluctuations monétaires."ont dégradé le résultat d'exploitation et le résultat net d'environ 40 millions de Francs, dont l'essentiel est lié au Dollar".

    Avec une augmentation de capital de 161,6 millions de Francs (contre 150 millions prévus initialement) qu'il vient de boucler, le spécialiste de la CFAO devrait repartir sur des bases saines. A fin 1995, ses fonds propres étaient négatifs de 21 millions de Francs. Maintenant, ils sont de 140,5 millions.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc