×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Atlas Copco vise le leadership

    Par L'Economiste | Edition N°:310 Le 25/12/1997 | Partager

    «Les résultats jusqu'à novembre 1997 n'ont pas enregistré un grand volume, mais je ne suis pas pour autant malheureux», a déclaré d'emblée, M. Jacques Eeckhout, directeur général de la filiale marocaine d'Atlas Copco. Le géant mondial des compresseurs fête en 1998 ses 40 ans de présence au Maroc où il poursuit sa politique: la prudence pour une meilleure rentabilité.
    La société affiche sa satisfaction quant aux résultats obtenus sur le marché intérieur marocain. «Même s'il est relativement étriqué, le marché marocain présente pour Atlas Copco une demande correcte», a déclaré M. Eeckhout. Ce qui est largement justifié, puisque Atlas Copco compte dans son portefeuille des clients de grandes entreprises comme l'ONA, l'OCP et Lafarge ainsi que des marchés publics (communes, administrations, etc).

    Avec quelque 50 sociétés de vente dans le monde, Atlas Copco nourrit l'ambition de devenir le leader mondial dans ses domaines de compétence. Il s'agit en fait de trois grandes activités:
    - La compression et la détente de l'air et des gaz, ainsi que le traitement de l'air comprimé;
    - L'excavation, le transport, le confortement des roches et le bâtiment;
    - La mécanisation de la production industrielle et la réparation automobile.
    Au Maroc, la société a un effectif de 47 personnes, avec une quinzaine de techniciens et 5 chefs de service. D'un point de vue managérial, la société a pu capitaliser sur une expérience de 40 ans qui constitue pour elle un véritable effet de levier. «Toutefois, affirme M. Eeckhout, la filiale marocaine reste de taille moyenne».
    L'implantation géographique d'Atlas Copco permet par ailleurs de transférer le savoir-faire acquis par les unités implantées un peu partout dans le monde aux techniciens de la filiale marocaine. Ces derniers ont en effet l'occasion d'aller se former en Europe, permettant ainsi une mise à niveau des ressources humaines locales avec celles de l'étranger.

    Hassan BOUCHACHIA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc