×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Août à Casablanca : Cap sur les dîners-spectacles

    Par L'Economiste | Edition N°:242 Le 08/08/1996 | Partager


    Le Nord, avec ses Marina Smir et Kabila, vole la vedette à Casablanca en été. En effet, les Casablancais désertent leur ville en ce mois d'août. Pourtant, celle-ci regorge de lieux d'animation pour satisfaire les plus exigeants. Elle propose à tous ceux qui lui sont restés fidèles des dîners-spectacles et des soirées pour tous les goûts et tous les âges.


    Les habitudes ont changé. La plupart des lieux "in" du début de la décennie n'ont plus tellement la cote.

    La Cage, qui a connu ses heures de gloire, n'attire plus les moins de 20 ans. Aujourd'hui, les virées de ces derniers commencent par une partie de bowling au Riad Salam, où ils peuvent aussi grignoter un morceau, ou encore par une partie de "golf azur" au Club 28, lieu assez guindé où il faut montrer patte blanche. La soirée peut se poursuivre par un pot à la villa Fandango (piano-bar et dancing, style m'as-tu-vu-chic). Les propriétaires en sont bien conscients. Inutile pour eux d'investir dans les jeux de lumière ou les ambiances feutrées. La piste de danse est d'ailleurs si petite qu'on ne risque pas de se rater. Côté musique, la villa reste incontestablement le lieu le plus branché. On y trouve les tout derniers tubes. Le "pot" à la villa (qui oscille entre 60 et 100 DH) se poursuit jusqu'à 1 heure du matin, histoire de s'ouvrir l'appétit. Le clou de la soirée est l'incontournable night-club "La Notte".

    Comme à la villa, on y rencontre les jeunes branchés de Casablanca. Mais contrairement au Fandango, à La Notte on ne risque pas de se voir. "En effet, la boîte dont la capacité d'accueil est de 200 personnes reçoit chaque soir plus de 500 personnes", déplore Karim, un jeune habitué.
    Tarik et Sarah, qui appartiennent à la deuxième tranche des fêtards de Casablanca, ceux des 20-28 ans, partagent cette opinion.

    Dernière tendance d'animation


    Une sortie "clean", selon eux, démarre par un dîner dans une crêperie-pizzeria, Le Mogador de préférence (sis rue Mustapha El Mâani). Elle se poursuivra par un karaoké, dernière tendance d'animation lancée par les Japonais. Deux lieux: pour 50 à 70 DH la consommation, la Case Créole, qui n'a de créole que le nom, propose un karaoké dans une ambiance feutrée mais pourvue d'une piste de danse. Au Casbar, piano-bar du Sheraton, un groupe interprète des classiques. Le karaoké y débute à 11h.

    Dernier lieu de pèlerinage pour cette catégorie d'âge: l'Amstrong à 100 DH la boisson alcoolisée.
    Dans cette cave agrémentée de murs en briques et tables en bois, histoire de se mettre dans des ambiances new yorkaises, des musiciens de jazz et de blues se produisent chaque soir en direct au milieu d'un public en délire. Un Canadien, Willie Raiy (sosie de James Brown), y chante en ce moment. Il met le paquet pour réchauffer la salle, allant jusqu'à danser sur les tables et les enceintes... A 5.000 DH la soirée (son cachet), que ne faut-il pas faire! Pas besoin d'aller en boîte pour les jeunes. Au fond de la cave, une petite piste de danse fait la joie des habitués qui aiment danser sur de la musique live.

    Crazy Show


    Toujours côté musique, Casablanca ne manque pas de pianos-bars. Ils constituent avec les dîners-spectacles les attractions préférées des 30-40 ans. Endroits de prédilection: les hôtels.

    Ainsi, au restaurant marocain du Royal Mansour, on peut dîner dans l'ambiance des Nuits orientales: chants, musique et danse évoquent les mille et nuits, tous les vendredis et samedis de 20h à 2h. A 275 DH, on peut s'offrir la formule Les Folies forcées de l'été (dîner, apéritif et vin inclus) sous les rythmes d'accordéon et de violon.

    Des soirées libanaises et orientales sont proposées à 250 DH au Hyatt Regency. Le Sheraton n'est pas en reste. Fidèle à ses habitudes, il propose chaque vendredi (pendant la période d'été) des soirées à thème sur une région du Maroc représentée par l'art culinaire et le folklore. Pour 350 DH, on peut accéder au buffet et au bar de 9h à 11h 30. Le Holiday Inn organise, quant à lui, un Crazy Show, dîner-spectacle avec des danseuses russes et orientales au prix de 295 DH.

    Les pianos-bars sont pour leur part réservés aux fins de soirées.
    Celui du Riad Salam met en vedette durant tout le mois Denice Brooks, l'ex-chanteuse du groupe Dr Alban. Le May Fair du Holiday Inn demeure un haut standing qui accueille une clientèle très soft. Le ton de la soirée est donné par la chanteuse américaine Emerson Pirot. Le piano-bar du Hyatt n'a rien à lui envier: un accueil chaleureux et de la bonne musique avec un jazzman du nom de Skip Pollard.

    Y.E.J. & B.B.


    Retour sur scène de Botbol


    Botbol va chanter de nouveau à Casablanca. C'est le restaurant "Traditions" qui le met en vedette avec d'autres chanteurs juifs.

    Restaurant casher, le Traditions accueille une clientèle composée essentiellement de groupes de touristes juifs d'Israël et des Etats-Unis. Le restaurant leur propose chaque soir (sauf le vendredi), un spectacle oriental (musique et chants juifs-marocains. Outre le spectacle, l'établissement attire sa clientèle par la qualité de ses mets. En effet, disposant de chaumers (chargés de contrôler la nourriture), il attire ainsi tous les touristes pieux. Le Traditions vient d'ailleurs de recevoir le trophée 1996 d'Arc d'Europe Etoile d'Or décerné par le comité international de J* Bar Imagen Arte.

    C'est dans le Centre 2000, près du port, que se situe l'établissement Traditions. Le Centre dispose de plusieurs restaurants de spécialités différentes et d'un night-club et accueille quelque 1.000 personnes chaque jour.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc