×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Agadir: L'institut de tourisme évalue son cycle de formation

    De notre correspondante, Malika ALAMI

    Par L'Economiste | Edition N°:700 Le 09/02/2000 | Partager


    · L'opération s'effectue en partenariat avec les Canadiens
    · L'ISHT vient d'accueillir sa troisième promotion
    · Les 137 premiers lauréats du BTS sont sur le marché du travail. Selon les dirigeants de l'établissement, 108 d'entre eux sont déjà placés


    L'Institut Supérieur Hôtelier et Touristique d'Agadir (ISHT), qui vient d'accueillir sa troisième promotion, entame l'évaluation de son BTS (brevet technique). Ce dernier a été lancé en 1998 en coopération avec le gouvernement canadien, dans le cadre du projet PRICAM (Programme de Renforcement Institutionnel Canadien au Maroc). L'objectif de cette formation, initiée avec le collège Mérici de tourisme et d'hôtellerie au Québec, est de former des étudiants spécialisés, afin de répondre aux besoins pressants de l'industrie touristique et hôtelière de la région.
    D'une durée de deux ans, le cycle de formation propose aux bacheliers cinq filières fortement axées sur la gestion. Ainsi, elles offrent entre autres des spécialisations en gestion hôtelière, en restauration, en marketing touristique et hôtelier ou encore en gestion des agences de voyages ainsi qu'en accueil et animation. Constituées de modules, toutes ces branches sont aménagées selon l'approche par compétence en fonction d'un profil de sortie.
    Aujourd'hui, deux ans après la création de ce BTS, l'établissement a formé plus de 130 étudiants. Selon M. Jamal Fakhreddine, directeur de l'Institut, 108 d'entre eux sont déjà placés: 41 ont bénéficié d'une bourse et effectuent un stage de 12 à 18 mois aux Etats-Unis, 30 poursuivent un cycle supérieur au collège Mérici au Québec et 37 enfin ont été recrutés par des établissements hôteliers de Marrakech et d'Agadir, ainsi que par Makro. Pour les autres lauréats, le directeur de l'ISHT avance qu'ils ont des promesses d'établissements hôteliers et d'agences de voyages. La multiplication des unités hôtelières programmée à Agadir promet d'ailleurs que même les 121 étudiants, actuellement en deuxième année et les 157 nouvellement inscrits, ne chômeront pas à leur sortie de l'Institut. Parallèlement à ce BTS, les dirigeants envisagent de mettre en place une structure de formation continue. Selon M. Fakhreddine, celle-ci se réalisera en partenariat avec l'OFPPT et démarrera prochainement. En attendant, l'ISHT, indique son directeur, prépare pour les 10 et 11 février 2000 un séminaire sur «la formation touristique». Les partenaires canadiens de l'établissement participeront à cette manifestation.


    Carte de visite

    Avant d'entamer en 1998 cette formation de techniciens supérieurs, l'Institut a déjà acquis depuis 1973 ses lettres de noblesse en tant qu'école hôtelière. Sa mission consistait alors uniquement en la formation de techniciens en restauration et hôtellerie. Située en plein centre d'Agadir, l'école profite d'un environnement géotouristique jugé favorable et relève depuis sa fondation du Ministère du Tourisme. Pour assurer la pérennité de ses structures actuelles, l'établissement s'est doté de moyens technologiques et 18 de ses encadrants ont bénéficié de stages de perfectionnement au Canada.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc