×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    ABB/CMS prend les clés de Jorf

    Par L'Economiste | Edition N°:296 Le 18/09/1997 | Partager

    L'ONE a remis les clés de Jorf Lasfar au consortium ABB/CMS. L'Office a perçu en échange un chèque d'un peu plus de 263 millions de Dollars. Ce contrat de concession est le plus gros investissement jamais réalisé, soit 1,6 milliard de Dollars.


    C'est après plus d'un an et demi de négociations serrées qu'aura été conclu le plus gros investissement privé jamais réalisé au Maroc. Le consortium international helvetico-suédois Asea Brown Boveri (ABB) et américain Consumers Michigan Services (CMS) a reçu officiellement de l'Office National d'Electricité le 12 septembre les clés des unités I et II de la Centrale Thermique de Jorf Lasfar. En échange, un chèque de 263 millions de Dollars a été remis à l'ONE. Ainsi la production de près de la moitié de l'électricité devient privée. Le montant total du projet porte sur 1,6 milliard de Dollars. Le consortium récupère sa caution de 500 millions de Dollars déposée le 26 avril lors de la signature du protocole d'accord et garantissant la mise en place des financements. Parallèlement, il dépose une caution de 209 millions. Cette concession permet au consortium d'exploiter la centrale de Jorf Lasfar sur une période de 30 ans. Le concessionnaire exploite les deux unités existantes de 330 MW chacune et construit deux autres unités de même puissance, les tranches III et IV. La réalisation de ces deux dernières est estimée à 680 millions de Dollars et leur mise en service doit s'effectuer avant l'an 2000. Les délais d'entrée en service des nouvelles unités sont de 33 mois après la mise en place des financements pour la tranche III et de 39 mois pour la tranche IV.

    Sur les 12 consortiums présélectionnes, c'est ABB/CMS qui en février 1995 a été retenu . Quant au prix obtenu, la satisfaction est grande pour les responsables de l'ONE. Les négociations qui ont duré 15 mois, ont permis à l'ONE de faire baisser les prix de 10% et d'améliorer les conditions contractuelles. «La courbe des prix sur 30 ans est différente de celle des coûts. Les prix d'achat de l'électricité à Jorf Lasfar dans les premières années sont beaucoup plus élevés que le prix de revient équivalent si la centrale était restée ONE», explique M. Driss Benhima, Ministre de l'Energie, des Mines, du Tourisme, du Transport, mais également Directeur général de l'ONE. «Pour minimiser les risques, nous avons favorisé avec les promoteurs une courbe de prix dans lesquels les pointes de paiement sont au départ de façon à ce que même en cas d'apparition d'une différence importante de change, nous le minimisions sur la fin du contrat», poursuit-il. Les transferts financiers sont concentrés en début de contrat. L'ONE prend en charge les risques de change et les risques fiscaux. Conséquence: du fait de l'institution d'une TIC sur le charbon, l'ONE devra payer un impôt de 600 millions de DH de plus à partir de l'an 2000.

    Quatre contrats en un


    Le projet comprend 4 contrats :
    - Contrat de fourniture d'énergie électrique (Power Purchase Agreement) pour garantir l'achat à l'ONE et préciser les modalités de fixation des prix,
    - Contrat de transfert de jouissance (Transfert of possession agreement) concernant les tranches I et II,
    - Contrat de construction et mise en service (construction and procurement agreement) concernant les tranches III et IV,
    - Contrat de manutention et de stockage de charbon (coal handling and storage agreement) pour l'approvisionnement de la centrale. Ce dernier contrat vient d'être conclu avec l'Office d'Exploitation des Ports. Le concessionnaire gère en direct sa matière première. Le terminal charbonnier a été amodié au Groupement par l'ODEP. Le concessionnaire à travers sa filiale locale, Jorf Lasfar Energy Company (JLEC), a été autorisé à opérer les navires charbonniers sur ce quai amodié par un arrêté du Ministère de l'Agriculture, de l'Equipement et de l'Environnement. Le matériel a été vendu préalablement à l'ONE qui l'a mis dans la concession globale. Le personnel a été transféré à JLEC. Comme garantie, le contrat de transfert donne au personnel et au nouvel employeur la possibilité de retour de ce personnel à l'ODEP dans une durée de 2 ans.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc