×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Logement à énergie positive et c’est du social!

    Par L'Economiste | Edition N°:4698 Le 01/02/2016 | Partager
    Il produit plus qu’il ne consomme énergétiquement
    Un projet mené au sein d’un institut de l’OFPPT inauguré récemment
    Une conception de l’architecte Ahmed Belamine

    Le logement, qui répond aux normes en matière de logement social,  s’étend sur une superficie de 64 m2 couverte, avec une orientation optimisée aussi bien pour le confort thermique que le rendement photovoltaïque

    DES logements qui produisent leur propre énergie. C’est le principe de base d’une nouvelle expérience menée à l’école Mohammed VI de formation dans les métiers du bâtiment et des travaux publics de l’OFPPT, récemment inaugurée par le Souverain à Settat (Cf. édition du 28 janvier 2016). Il s’agit du logement à énergie positive «LEP» répondant au code d’efficacité énergétique dans le bâtiment (CEEB) et conforme à la nouvelle réglementation thermique de la construction au Maroc (RTCM). L’objectif de ce type de logement est de réduire les besoins énergétiques, de maintenir des températures agréables, de contrôler l’humidité et de favoriser l‘éclairage naturel. En effet, le «LEP» produit plus qu’il ne consomme énergétiquement.
    Ce projet est initié par le Cluster EMC (Efficacité énergétique des matériaux de construction) et mené en partenariat avec l’OFPPT et la SIE (Société d’investissements énergétiques). «Le cluster EMC a pour objectif d’établir une synergie entre, d’un côté les organismes de recherche et de formation et d’un autre les industriels et les professionnels de la chaîne de création de valeur dans l’acte de bâtir», déclare Rachid Naanani, président du Cluster EMC.
    Cette construction modèle fait partie d’une liste de projets collaboratifs à mettre à l’actif du Cluster EMC et le réseau Construction 21, dans leur contribution à la COP22 qui se déroulera à Marrakech (dont des projets innovants et une étude sur la construction durable au Maroc).
    Cette première expérience marocaine dans le segment du logement social met en avant une architecture sobre et ambitieuse. «A travers cette réalisation, nous avons voulu faire en sorte que le confort thermique et acoustique dans le logement soit à la portée de tous les citoyens marocains», affirme Ahmed Belamine, architecte du projet du premier «LEP» et président de la commission construction durable du Cluster EMC.
    Par ailleurs, le projet répond aux exigences du cahier des charges marocain en matière de logement social. Il s’agit, en effet, d’une construction d’une superficie de 64 m2 couverte, avec une orientation optimisée aussi bien pour le confort thermique que le rendement photovoltaïque. Son positionnement assure une inertie thermique garantissant aux occupants un confort aussi bien en période d’hiver que d’été. Les ouvertures ont été étudiées pour un renouvellement d’air au sein du foyer offrant ainsi des conditions d’hygiène et de santé optimales aux habitants.

    A. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc