Economie

L’efficacité énergétique, le nouveau chantier

Par L'Economiste | Edition N°:4698 Le 01/02/2016 | Partager
Le Maroc mise sur cette alternative
Une rencontre à Casablanca sera l’occasion de sensibiliser les participants aux enjeux de la Cop22

L'éolien fait partie du bouquet prévu pour atteindre 52% d'énergies propres à l'horizon 2030

Les «Rencontres de l’efficacité énergétique» s’apprêtent à démarrer leur 1e édition ce 2 février à Casablanca. Très attendu, l’événement devrait regrouper architectes, promoteurs immobiliers, consultants, spécialistes de l’énergie ou encore des Data Center. «L'objectif de cette rencontre est de favoriser une certaine prise de conscience des opérateurs marocains sur la pertinence économique et financière de la rationalisation et de l'efficacité énergétique», précise Afifa Ouazzani Boutaleb, directrice fondatrice d’AOB Group et organisatrice de l’événement. Les débats porteront sur les atouts, les opportunités, les enjeux et les solutions innovantes dans le secteur. Cette édition s’articulera autour du thème: «Comment réussir l’efficacité énergétique au Maroc?» et sera animée par de hauts cadres du ministère de l’Energie et des Mines, des experts nationaux et internationaux ou encore des consultants, universitaires, chercheurs… D’ailleurs, le Professeur Rachid Yazami, qui compte parmi les sommités internationales en stockage énergétique, interviendra en vidéo-conférence depuis Singapour pour traiter de l’apport des batteries Lithium dans le stockage de l’énergie.
Les organisateurs devraient mettre l’accent sur les procédures pour la réalisation d’audits énergétiques, les démarches à suivre pour atteindre l’efficacité énergétique dans les Data Centers. La composante financière de ces solutions sera au cœur du débat. Ce volet sera traité par la Société d’investissements énergétiques (SIE), qui sera accompagnée de plusieurs banques. S’y ajoute, la thématique des bâtiments durables. «Le dispositif législatif est une composante essentielle dans la promotion de l'efficacité énergétique. Les nouvelles normes thermiques dans le bâtiment, récemment mises en vigueur au Maroc, en sont un bon exemple», explique la directrice fondatrice d’AOB Group. Elle fait allusion à la nouvelle réglementation thermique dans le bâtiment (RTB) adoptée en décembre 2015.  L’événement sera ainsi l’occasion pour les participants de faire le point sur les conclusions de la Cop21 et d’étudier les modalités à adopter pour les concrétiser sur le terrain.  
En effet, le gouvernement s’est, rappelons-le, fixé une série d’objectifs à l’occasion de la Cop21 (Conférence sur le climat qui s’est tenue du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris), à savoir réduire les émissions de gaz à effet de serre de 13% à l’horizon 2030. Pour y arriver, la capacité de production d’électricité issue des énergies renouvelables devrait atteindre 10.100 MW entre 2016 et 2030. D’ailleurs, le complexe solaire Noor (Ouarzazate) devrait contribuer à hauteur de 4.560 MW à la réduction des gaz à effet de serre.
Les «Rencontres de l’efficacité énergétique» seront également l’occasion pour les différents intervenants de sensibiliser les participants aux objectifs de la Cop22  qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech. Cet événement qui s’inscrit dans la continuité du premier round de Paris devrait opérationnaliser les résolutions prises en décembre dernier. La conférence devrait également mettre en exergue les innovations en matière d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique. La Cop22 sera aussi l’occasion pour les participants de traduire en textes juridiques toutes les règles nécessaires à la ratification et à la mise en œuvre effective du «Protocole de Bonn».

S.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc