×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:3826 Le 13/07/2012 | Partager

    • Le CMC chiffre l’impact de la hausse du carburant
    La hausse des prix intérieurs des produits pétroliers, estimé pour l’ensemble des produits à 13,3% devrait, au vu de la structure des coûts, avoir une incidence significative sur les prix à la production. Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) estime que cela se traduira par une hausse des prix de la production de 1,4%. Selon le CMC, les activités les plus touchées sont le transport, la production de l’électricité ainsi que la construction avec des augmentations variant entre 1,7 et 4%.

    • Les recettes ordinaires en hausse de 2,7%
    Etablies à 101,4 milliards de DH, les recettes ordinaires du Trésor s’affichent en hausse de 2,7% à fin juin 2012 par rapport à la même période de l’année précédente.
    Selon le ministère de l’Economie et des Finances, cette progression est due à l’amélioration des recettes fiscales de 8% (90 milliards de DH), plus particulièrement des recettes douanières qui ont augmenté de 5,9% en atteignant 27,8 milliards de DH. Cette évolution est expliquée par l’augmentation des recettes de la TVA à l’importation et de la TIC sur les produits énergétiques. En outre, l’OCP a versé 2 milliards de DH au titre des dividendes au mois de juin.

    • Et les dépenses de 22,6%
    Les dépenses ordinaires s’inscrivent également en hausse au premier semestre. Une augmentation  de 22,6%, sous la pression de l’amélioration des charges de la compensation (60,6%), des salaires (16,1%), des charges en intérêts de la dette (13,6%) et des dépenses des autres biens et services de (6,7%). En revanche, les dépenses d’investissement on régressé de 6,2%, passant de 21,8 milliards de DH à fin juin 2011 à 20,4 milliards à fin juin 2012. Concernant le taux d’engagement global des dépenses, il s’est établi à 54%, pendant que le taux d’émission sur engagements se positionne à 79%.

    • Carrières: Le plan d’attaque
    Le plan de réforme de l’épineux dossier des carrières commence à prendre forme. Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, en a exposé les grandes lignes lors du Conseil de gouvernement, tenu hier à Rabat.
    Les carrières exploitées à travers le territoire marocain, toutes sortes confondues, drainent un chiffre d’affaires avoisinant 14 milliards de DH, générant des recettes fiscales de près de 3 milliards de DH. Ce plan de réforme devra se baser sur la généralisation de la procédure d’appels d’offres, par tous les ministères concernés, sur la base d’une planification régionale.
    A cela s’ajoute une obligation d’actualiser les études d’impact environnemental tous les 5 ans.

    • Cahiers des charges de l’audiovisuel: La nouvelle copie pour bientôt
    La nouvelle version des cahiers des charges du pôle audiovisuel est en cours d’achèvement. «La commission chargée de la révision de ces documents est en train d’apporter les dernières modifications avant de renvoyer la copie au gouvernement». Ces cahiers des charges devront ensuite être transférés à la HACA pour validation.
    • Tolérance zéro pour les dé-jeûneurs
    Pas d’indulgence avec les dé-jeûneurs en public. Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, était on ne peut plus clair. «Le gouvernement sera ferme dans l’application de la loi, comme il l’a fait depuis son investiture», a-t-il précisé. Les membres du mouvement Masayminch (Nous n’allons pas jeûner) risquent ainsi des peines de prison s’ils rompent le jeûne en public durant le mois de ramadan, comme cela est prévu par une loi qui date des années du protectorat français.

    • RAM met fin à l’opération DVD
    Royal Air Maroc à clôturé le 30 juin son programme de départs volontaires conformément à ses engagements vis-à-vis du contrat programme signé avec l’Etat en septembre 2011. Cette opération s’est soldée par le départ de 1.730 personnes. L’effectif de la compagnie nationale est ainsi passé de 5.605 à 3.875 salariés.
    • Les chiens dangereux «muselés»
    Le gouvernement compte sévir contre certaines races de chiens qui menacent l’intégrité physique des citoyens. Un projet de loi, relatif à cette question, a été adopté lors du dernier Conseil de gouvernement.
    Il prévoit d’interdire la vente, l’importation ou l’exportation de certaines races, et la réglementation de leur possession par les particuliers. Une action qui répond à la préoccupation des citoyens victimes d’attaques de certains chiens féroces, comme les Pitbull, les Rottweilers… Pas moins de 50.000 victimes sont enregistrées chaque année. Même les forces de l’ordre n’ont pas été épargnées, surtout lors des interventions contre certains criminels, objets de mandats d’arrêt. Le Conseil de gouvernement a également été l’occasion d’adopter d’autres textes, notamment le projet de loi approuvant le protocole facultatif, relatif à la protection des droits des enfants, ainsi que le projet de décret concernant l’organisation du commerce du café, du thé et de la chicorée.

    • Zniber se lance dans le photovoltaïque
    Diana Holding (groupe Brahim Zniber) vient de créer une nouvelle société dédiée aux énergies renouvelables. Baptisée Σi Energies, la nouvelle structure sera spécialisée dans l’étude, l’installation et la commercialisation de centrales de production d'énergies photovoltaïque et de méthanisation.
    La société a été créée en partenariat avec Services Ifaconseil (filiale de Diana Holding) et l’entreprise française Norba Energies, filiale de Tryba Energy (pôle énergie du groupe Atrya).
    • Aéronautique: L’AMDI au salon de Farnborough
    L’Agence Marocaine de Développement des Investissements (AMDI) prend part au Salon aéronautique de Farnborough qui se tient du 9 au 15 juillet à Londres.
    Cette participation rentre dans le cadre du plan d’action de promotion et de démarchage commercial de l’agence. Le secteur aéronautique local compte actuellement 100 opérateurs mondiaux et emploie plus de 8.000 salariés.
    • La fédération de l’enseignement supérieur arrive
    Au terme d’une réunion tenue mercredi dernier à Casablanca, les opérateurs membres de la Conférence des grandes écoles et ceux de l’association de l’enseignement paramédical ont décidé de créer une fédération qui va adhérer à la CGEM.
    Les formalités juridiques et administratives sont en cours. Il s’agit d’un retour du secteur de l’enseignement au patronat après une absence de plusieurs années.
    • Les taxis en sit-in à Casablanca
    Les chauffeurs de grands et petits taxis, affiliés à l’Union générale des entreprises et professions (Ugep), mèneront lundi 16 juillet à 10 heures un sit-in de protestation devant la gare ferroviaire Casa-voyageurs. Cette mobilisation sera suivie par une marche vers le siège de l’Ugep. Parmi, leurs revendications figure le droit à la publicité. Une mesure qu’il réclame pour ne pas répercuter la hausse du prix du carburant sur le tarif du transport.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc