×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca/Grand théâtre: Le chantier démarre fin 2012

    Par L'Economiste | Edition N°:3826 Le 13/07/2012 | Partager
    CasArts dans sa phase d’avant projet détaillé
    Le modèle de gestion et d’exploitation non encore spécifié

    Maquette de ce que sera CasArts, le futur grand théâtre de Casablanca. Le projet avance conformément au planning prévisionnel. L’étude du plan de circulation et de stationnement, qui sera appliqué autour du projet, a été bouclée

    DERNIÈRE étape avant le lancement des phases opérationnelles de réalisation, l’avant projet détaillé (APD) du futur grand théâtre de Casablanca, CasArts, est aujourd’hui en cours. Les premiers travaux de construction sont prévus en fin d’année. Quant à l’ouverture de l’équipement, elle est programmée en 2016. Casa-Aménagement, le maître d’ouvrage délégué rassure: «Les études avancent conformément au planning prévisionnel». CasArts attend aussi son permis de construire. Selon nos informations, la demande d’autorisation a été déposée début février 2012. Casa-Aménagement a procédé il y a quelques jours à l’ouverture des plis relatifs à l’appel d’offres pour la réalisation d’une étude sur la stratégie de gestion et d’exploitation du théâtre. Elle sera lancée dans les semaines à venir. Le futur équipement sera implanté en plein centre-ville sur un terrain entouré des trois rues Abderrahim Sahraoui, du Parc et Houcine Bnou Ali et du boulevard Rachidi. Il sera érigé sur trois niveaux et sur une superficie totale de 24.000 m2. La phase d’avant projet détaillé consiste, au vu des plans validés lors de l’Avant Projet Sommaire (APS), à déterminer définitivement les structures constructives et techniques du bâtiment. Ce qui permettra de préciser le projet, en l’occurrence le dimensionnement des ouvrages et leurs impacts. Lors de cette étape, il est apparu nécessaire de réaliser une étude du plan de circulation et de stationnement autour du projet. L’objectif est de garantir une bonne gestion du trafic sur la zone. L’étude a été bouclée et présentée tout récemment au wali de la région, Mohamed Boussaïd. Sa validation par les autorités est toujours en cours. De source proche du dossier, l’étude a été réalisée par le cabinet espagnol «Europraxis ALG Consulting». Elle a examiné plusieurs possibilités d’emplacement du ou des parkings souterrains prévus par le projet CasArts (Voir aussi L’Economiste édition n° 3636 du 13/10/2011). La future place de stationnement pourrait être située sous la place Mohammed V (place des pigeons), sous les boulevards de Paris (à côté du Tribunal) ou Rachidi. L’étude préconise le dernier emplacement et prévoit un parking d’au moins 500 places. Casa-Aménagement s’apprête à lancer un appel à manifestation d’intérêt aux investisseurs pour la réalisation et l’exploitation de l’équipement souterrain. Quant à la gestion des flux, le bureau d’études espagnol suggère des aménagements ponctuels à même de faciliter les déviations par les rues avoisinantes.


    Bouchra SABIB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc