×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Taroudant
    Une ferme biologique d’hôtes voit le jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3826 Le 13/07/2012 | Partager
    Un investissement de près de 8 millions DH
    Trekking, vélo, jardinage, yoga… les activités

    Le concept novateur de cette ferme biologique se situe à la croisée de plusieurs tendances fortes à savoir, le tourisme vert, l’écologie, le développement de l’agriculture biologique et la mise en valeur de l’arrière pays

    LA région Souss-Massa-Draâ regorge de potentialités naturelles et culturelles capables d’en faire une destination à part entière. En effet, l’écotourisme s’y érige en véritable levier de développement et permet de diversifier l’offre des destinations balnéaires et touristiques classiques. Dans ce sens, une nouvelle structure vient d’être créée. Il s’agit de la ferme biologique d’hôtes «Grenadine» sise à Douar Aït Chioukh, Commune Rurale Issen dans la Province de Taroudant. Ce projet d’accueil touristique écologique en milieu rural est situé à quelques kilomètres d’Agadir. Construite sur une superficie de 21ha, au milieu de grenadiers et d’oliviers, la ferme «Grenadine» a aussi une piscine et des locaux annexes. Elle abrite quelques animaux. Un hammam et un espace polyvalent sont prévus pour 2013.
    Cette maison d’hôtes avec ses huit pavillons a une capacité d’hébergement de 28 personnes, en occupation double et de 30 personnes en restauration. L’enveloppe budgétaire allouée au projet est de près de 8 millions DH et les emplois directs créés sont de 10 personnes pour cette phase de démarrage. Le projet ambitionne aussi de faire travailler les femmes des douars voisins pour leur assurer un revenu décent et régulier. «Il existe aujourd’hui une demande touristique nouvelle de clients à la recherche de plus d’authenticité, d’écologie, de respect des sites et des populations locales et de leur culture, explique Yssef Othmane, gérant de la ferme. Pour cet ancien cadre du secteur touristique, la décision de s’installer en milieu rural constitue une approche résolument différente du tourisme. Il est vrai que le Souss, hormis son magnifique littoral, abrite aussi des trésors de culture, traditions et sites naturels exceptionnels à offrir aux voyageurs. Le tourisme sportif n’est pas en reste puisque la ferme Grenadine propose différentes activités de plein air, idéales pour la détente et la lutte contre le stress. Ainsi, trekking, vélo, yoga, équitation, méditation, jardinage, tai-shi, reiki... Les touristes pourront aussi profiter d’habitudes alimentaires nouvelles et plus équilibrées. Ce sont prioritairement les produits biologiques de la ferme qui sont utilisés que ce soit pour la préparation des repas quotidiens ou pour la mise en vente des produits transformés issus des produits biologiques dans le mini-souk de la ferme.


    De notre correspondante Fatiha Nakhli

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc