×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    2005, année noire pour les assureurs

    Par L'Economiste | Edition N°:2176 Le 21/12/2005 | Partager

    . 80 milliards de dollars à débourser selon une étude de Swiss ReLe secteur de l’assurance mondiale a été confronté en 2005 à une année noire record liée à la multiplication des catastrophes, qui vont l’obliger à débourser 80 milliards de dollars, selon une étude publiée mardi 20 décembre par le réassureur suisse Swiss Re.Les dommages matériels liés aux catastrophes en 2005 ont représenté au total des dépenses de 225 milliards de dollars dans le monde, dont 80 milliards à la charge des assureurs. «Jusqu’ici, indique le réassureur Swiss Re, 2005 a été l’année la plus coûteuse que les assureurs aient connue».Déjà en 2004, le monde de l’assurance avait vécu une année record à cause du tsunami, avec 105 milliards de dollars de dommages matériels, dont 49 milliards couverts par les assurances, et 300.000 victimes.En 2005, 112.000 personnes ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles, dont 87.000 rien qu’au Pakistan, lors du tremblement de terre du 8 octobre.En Suisse, les inondations du mois d’août ont coûté cher. Les dégâts se montent à 1,8 milliard de dollars, un montant exceptionnel. Le séisme qui a touché l’île de Sumatra en mars, réplique du tsunami du 26 décembre, a emporté 2.600 personnes, et celui de février en Iran 600 personnes. Au total, les séismes ont tué 90.000 personnes.Ces bilans humains élevés s’expliquent par le mauvais état des constructions dans ces régions, selon Swiss Re.90% des 112.000 victimes de 2005 viennent d’Asie, mais les dégâts assurés sont minimes dans cette région. Ils s’élèvent seulement à 5 milliards de dollars pour le Pakistan. 88% des dommages assurés, soit 70 milliards de dollars, viennent des Etats-Unis. L’ouragan Katrina qui a causé à lui seul 135 milliards de dollars de dégâts, coûtera 45 milliards de dollars aux assureurs.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc