×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Casablanca: Comment mépriser les citoyens

    Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5590 Le 11/09/2019 | Partager

     «Casablancais, Casablancaises. Bienvenue dans cet établissement, nous faisons tout pour rendre votre séjour agréable». Ce message qui défile en continu sur l’écran installé dans le hall de l’arrondissement d’Anoual frôle la provocation au regard de désagréments que subissent les citoyens venus chercher des documents d’état civil. La désorganisation est telle (et le mot est faible), qu’il faut au minimum 2 à 3 heures, pour un extrait d’acte de naissance ou pour une déclaration de naissance. L’organisation du travail est d’un autre âge. Un guichet pour recevoir le document, un autre pour le cachet et un troisième pour la signature et pour apposer le timbre de 2 DH. Il semble que ce désordre touche beaucoup d’arrondissements de Casablanca. Pendant ce temps, le Conseil de la ville disserte sur les «projets de la rentrée».

    A.S.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc