×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    DHL dévoile ses ambitions à Tanger

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5590 Le 11/09/2019 | Partager
    Un entrepôt de 6.000 m² à MedHub, et 5.000 m² supplémentaires d’ici un an
    Un tremplin pour connecter les marchés africain et européen
    Doublement de capacité sur la ligne Tanger- Casablanca
    dhl-tanger-090.jpg

    L’entrepôt qui s’étend sur 6.000 m², dont 3.600 couverts est de fait le plus grand que la filiale de Deutsche Post ait installé au Maroc (Ph. DHL)

    Son hub marocain, récemment installé à Tanger, DHL Global Forwarding entend en exploiter au maximum les avantages géographiques. L’entrepôt qui s’étend sur 6.000 m², dont 3.600 couverts est de fait le plus grand que la filiale de Deutsche Post ait installé au Maroc.

    En termes de volume, le site pourra stocker 3.700 palettes qui arriveront via conteneurs, remorques et via voie aérienne. «La raison de notre choix d’ouvrir l’entrepôt de Tanger Med est avant tout de connecter l’Afrique de l’Ouest et Nord à l’Europe, en profitant de la situation stratégique de Tanger et de son complexe portuaire, de ses infrastructures modernes et de ses procédures simplifiées», explique Christelle Fadel, directrice générale de DHL Logistics Morocco S.A.

    L’objectif était aussi, dans le cadre de la stratégie du Maroc, d’agir comme hub et plateforme d’exportation entre l’Afrique et l’Europe. Le nouveau hub veut aller au-delà de la simple logistique, en offrant aux clients de DHL non seulement le transport mais aussi des services additionnels, comme la gestion de la supply chain. Ceci en incluant le stockage et le «pick and pack», pour servir à la fois le marché local et les exportations. 

    Le choix de Tanger n’est pas anodin. Cette région est un exemple en termes d’infrastructure si l’on prend en considération le port Tanger avec ses quais, et les infrastructures routières qui relient les différents centres économiques et industriels du pays comme Casablanca, Tanger, Kenitra et Marrakech, entre autres. «Nombre de nos clients ont exprimé le besoin d’avoir un stock avancé pour servir leurs clients, soit au Maroc soit dans le reste de l’Afrique», relève Fadel, d’où cette option.

    Pour commencer, l’entrepôt emploiera 10 à 15 employés, mais leur nombre augmentera très rapidement en fonction de la progression de l’activité. En effet, plusieurs multinationales ont opté pour le Maroc afin d’en faire leur hub Afrique, ce qui témoigne de l’importance des flux à destination du marché marocain, mais aussi pour servir les marchés africains en constituant un stock avancé à Tanger.

    Parmi les pays visés par DHL figurent le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Cameroun, des destinations que Tanger permet de servir rapidement avec un stock avancé, de même que l’Afrique du Nord, Tunisie et Algérie en particulier. Le site de TangerMed est connecté avec des liaisons routières hebdomadaires depuis et vers la France, d’où est desservie toute l’Europe.

    «Nous lancerons prochainement un service routier vers l’Afrique. De Tanger nous descendrons vers le Sénégal pour disposer d’une alternative routière à la ligne maritime», annonce la responsable de DHL au Maroc. Le logisticien, en prévision d’une augmentation des flux lors des prochaines années a, en outre, programmé une extension du site. Aux 6.000 m² actuels (qui incluent les quais et les aires de stationnement) s’ajouteront 5.000 m² supplémentaires couverts d’ici un an. Le marché est très demandeur et les besoins risquent d’exploser.

    DHL prévoit de doubler de capacité sur la ligne Tanger-Casablanca avec deux navettes quotidiennes par jour au lieu d’une. Le trafic routier lui aussi devrait doubler à terme en atteignant 6 à 8 camions par semaine. Sur la ligne connectant Tanger à Barcelone, l’objectif est de passer à deux fréquences. En termes de flux conteneurs, l’idée est de démarrer avec une cinquantaine de conteneurs par semaine.

    In fine, l’objectif est d’ouvrir une brèche en vue de profiter des temps de transit très courts qu’offre TangerMed, et de s’offrir le marché américain.

    Med Hub, une zone pour logisticiens

    DHL, mais aussi Nippon Express, Emirates Logistics, Decathlon ou encore Bolloré, de nombreux noms du monde de la logistique ont opté pour une implantation dans la zone franche logistique adossée au port TangerMed, Medhub. Située dans l’enceinte du complexe portuaire TangerMed, la zone franche logistique de Medhub a réussi aussi à attirer des industriels comme Adidas, Bosch ou Huawei, qui y ont installé leurs entrepôts avancés pour desservir les marchés locaux, ainsi que ceux d’Afrique.

    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc