×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Coupe du trône: Les clubs de l’Oriental down

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5585 Le 04/09/2019 | Partager
    La RSB, championne l’année dernière, limoge son entraîneur
    Le MCO en quête de restructuration et d’efficacité
    coupe_du_trone_085.jpg

    Le Mouloudia est obligé de remporter ses prochains «duels» pour faire oublier sa défaite en coupe du trône (Ph. AK)

    Les trois équipes de l’Oriental (RSB, MCO et USMO) ayant participé aux 16e de finale de la coupe du trône pour la saison footballistique 2018-2019 ont été éliminées. Une déception pour la région.

    La plus grande concerne la Renaissance sportive de Berkane (RSB), qui s’est inclinée devant une équipe de deuxième division (Chabab Atlas Khénifra). Une défaite inattendue vu le palmarès de l’équipe et sa régularité au cours des précédentes saisons. Pour rappel, la RSB est détentrice de la coupe pour la saison 2017-2018.

    Cette élimination (suite à une série de tirs aux buts) a précipité le départ de l’entraîneur de l’équipe: Mounir Jaaouani. Une réception d’adieu a été organisée, lundi dernier, en guise de reconnaissance du travail qu’il a réalisé.

    La RSB et Jaaouani se sont séparés «à l’amiable» après quatre ans de loyaux services, selon les deux parties. Une période qui a permis à l’équipe de remporter sa première coupe du trône et d’honorer le football marocain, dans des compétitions continentales, et notamment, en coupe de la Confédération africaine de football.  

    Intervenant lors du point de presse qui a suivi cette cérémonie d’adieu, Hakim Ben Abdellah, président de l’équipe, a précisé que la RBS n’a pas encore embauché de remplaçant, mais qu’elle le fera incessamment. Plusieurs coachs sont cités pour entraîner l’équipe. Cependant, rien n’est officiel pour le moment, selon le président.

    De son côté le Mouloudia Club Oujda (MCO), n’a pas brillé. Lui aussi a été éliminé par le Fath de Rabat lors d’un match à chances égales. Les Orientaux avaient la possibilité de tuer le match à deux reprises. Ils n’ont, toutefois, pas saisi les opportunités qui se sont présentées.

    «Au foot, quand on ne marque pas on concède», rappelle le président de l’équipe, Mohammed Houar. Cette inefficacité a facilité la tâche au FUS qui a remporté la partie, sur le score d’un but à zéro. Une balle cadrée lui a suffi pour s’imposer et passer au prochain tour. Commentant ce résultat, l’entraîneur de l’équipe, Abdelhak Benchikha, a signalé que le MCO est en phase de reconstruction, et qu’il a besoin de temps pour peaufiner ses automatismes et améliorer son rendement.

    Quant à l’Union Sportive Musulmane d’Oujda (USMO), équipe du championnat amateur, elle était sur le point de remporter son match contre l’Ittihad Zemmouri de Khémisset. Elle a, ceci dit, succombé à la dernière minute. La séance des tirs aux buts lui a été fatale. Elle a permis aux zemmouris de passer aux huitièmes de finale.

    L’élimination des trois équipes de l’Oriental est mal ressentie par les supporters de ces équipes qui s’attendaient à un meilleur sort. Pour rappel, le MCO a remporté la première coupe du trône en 1956, et la RSB la dernière, en 2018.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc