×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résultats semestriels: Maroc Telecom prudent malgré sa dynamique

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5562 Le 23/07/2019 | Partager
    Hausse de 1,5% du résultat net ajusté part du groupe à 3,5 milliards de DH
    Le marché local compense la baisse de régime à l'international
    63 millions de clients: +3,9% sur un an
    indicateur_cle_062.jpg

    Le groupe a amélioré ses principaux indicateurs au premier semestre. La croissance est essentiellement soutenue par les activités au Maroc. L'opérateur traverse une conjoncture un peu plus contrastée en Afrique subsaharienne

    Les nouveaux actionnaires de Maroc Telecom constateront que la plupart des voyants du groupe sont au vert après la publication des résultats semestriels. De quoi conforter leur investissement, si besoin est. L'opérateur a publié un résultat net ajusté part du groupe de 3,5 milliards de DH, en hausse de 1,5% (sur base comparable).

    «La profitabilité s'améliore de façon significative grâce aux efforts d'optimisation des coûts qui permettent de compenser la pression fiscale sectorielle croissante dans certaines de nos filiales», a commenté Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom. La croissance du résultat brut d'exploitation a atteint 5,1% à 9,4 milliards de DH, laissant apparaître une marge opérationnelle de 52,7% en amélioration de 2,1 points.

    Au terme du premier semestre, le chiffre d'affaires a progressé de 0,8% à 17,8 milliards de DH. Mais, les performances du groupe sont contrastées selon les régions. La croissance a changé de territoire, elle est principalement soutenue par les activités domestiques. Les revenus au Maroc restent sur un trend haussier avec une croissance de 1,4% à 10,7 milliards de DH. Le succès du haut débit mobile continue de soutenir le chiffre d'affaires qui s'est amélioré de 2,6% à 7 milliards de DH.

    L'essor de la 4G permet de séduire de nouveaux clients. Maroc Telecom a recruté 632.000 nouveaux clients en douze mois à plus de 19,5 million à fin juin. Dans ce parc, les clients 3G/4G dépassent 11,1 millions soit 1 million de plus sur un an.

    Cependant, l'impact sur le revenu moyen mensuel par client (ARPU) reste limité. Il a stagné à 57,5 DH. Sur le fixe, les revenus du haut débit sont en hausse de 4,5% mais, le chiffre d'affaires global tiré de ce segment a stagné à 4,7 milliards de DH. Les activités au Maroc ont généré un résultat brut d'exploitation en nette hausse de 9% à 6,1 milliards de DH.

    bourse_marche_062.jpg

     Le cours en Bourse est sur une bonne dynamique, soutenue entre autres par les fondamentaux du groupe et les achats des OPCVM ces dernières semaines

    La conjoncture du groupe à l'étranger est un peu plus difficile entraînant une baisse de 1% du chiffre d'affaires (sur base comparable) à 7,8 milliards de DH. Cette baisse de régime est essentiellement attribuée au recul des terminaisons d'appel mobile et du revenu entrant international face à la concurrence indirecte des OTT.

    Le chiffre d'affaires mobile à l'étranger a diminué de 1,4% malgré un portefeuille en hausse de 1,5 million à 39,3 millions clients. Le parc est en forte croissance au Niger, au Togo, en Mauritanie et en Côte d'Ivoire. En revanche, le groupe a perdu des clients au Mali alors que le portefeuille est resté stable au Gabon et au Bénin.

    L'Ebitda à l'international s'est inscrit en recul de 1,4% à 3,3 milliards de DH, en raison du repli du chiffre d'affaires et du poids des taxes et redevances réglementaires, explique le management. Le périmètre du groupe a évolué au premier semestre avec l'acquisition de Tigo au Tchad.

    Cette filiale sera consolidée dans les comptes à partir du deuxième semestre 2019. Les investissements du groupe à l'étranger ont atteint 2,4 milliards de DH au premier semestre en hausse de 9,2%. Sur l'ensemble des marchés y compris au Maroc, l'opérateur a engagé 3,2 milliards de DH.

    En perspective, le groupe maintient ses prévisions d'un chiffre d'affaires et d'un Ebitda stable en fin d'année.

    F.Fa

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc