×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5560 Le 19/07/2019 | Partager

    ■ Une bouteille à la mer retrouvée après un demi-siècle
    Un enfant Australien qui a retrouvé sur une plage une bouteille contenant un message s'est peut-être découvert un correspondant car son auteur, un petit Anglais qui l'avait jetée à la mer voici 50 ans depuis un navire en partance pour l'Australie, a été identifié. Jyah Elliot, neuf ans, devra probablement attendre un moment pour avoir des nouvelles de l'auteur du message désormais âgé de 63 ans: celui-ci a de nouveau pris la mer, cette fois pour une croisière en mer Baltique, rapporte le groupe de médias ABC. Jyah a découvert le trésor dans des dunes de sable sur une plage d'Australie-Méridionale mardi. Le lendemain, ABC avait retrouvé la trace de l'auteur via sa famille élargie vivant au Royaume-Uni et en Australie. Paul Gilmore avait 13 ans lorsqu'il jeta sa bouteille dans l'océan Indien, le 17 novembre 1969, dans l'espoir de trouver un correspondant. La lettre, qui dit que le navire se trouve à «1.000 miles à l'est de Fremantle, en Australie-Occidentale», demande au récipiendaire de «répondre, s'il vous plaît». Dès le mercredi, Jyah a envoyé une lettre à l'intention de l'adresse australienne figurant dans le message. "Il était si content", a raconté sa mère Carla Elliott à ABC. La soeur de Paul Gilmore, Annie Crossland, a expliqué que son frère répondrait au jeune garçon dès son retour de croisière. «C'est extraordinaire, absolument incroyable», a-t-elle dit. "Il sera super content", ajoute-t-elle, expliquant que la famille avait déménagé depuis bien longtemps de l'adresse figurant sur le message.

    ■ Plus d'un million de personnes veulent envahir une base secrète

    cari_insolite_060.jpg

    Depuis des décennies, les scientifiques cherchent des traces de vie extraterrestre, sans succès jusqu'à présent - sauf pour les gens qui croient que le gouvernement américain cache des aliens dans une base secrète du Nevada. A la date de mardi, plus de 1,3 million de personnes avaient signé pour un événement Facebook intitulé «Storm Area 51, They Can't Stop Us All of US», soit "Prenons d'assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas nous arrêter tous". L'idée serait d'envahir le 20 septembre prochain cette célèbre Zone 51, une base ultra-secrète de l'US Air Force située dans le désert du Nevada. Si secrète que son existence même n'a été reconnue par la CIA qu'en 2013, lorsque l'agence de renseignement a déclassifié des documents sur l'avion espion U2. Les créateurs de l'événement Facebook ont expliqué comment ils voyaient la chose. «On va tous se rassembler au Area 51 Alien Center», une attraction touristique proche de la Zone 51 «et on va coordonner notre entrée» sur la base.
    En plus des 1,3 million de personnes qui ont déclaré sur Facebook qu'elles participeraient à l'événement, un million d’autres ont dit être «intéressées».

     

     

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc