×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    OMS: Trop de sucres dans la nourriture pour bébé

    Par L'Economiste | Edition N°:5557 Le 16/07/2019 | Partager

    La branche européenne de l’OMS propose de renouveler ses critères pour améliorer l’alimentation des tout-petits. Elle émet d’ailleurs une alerte contre la nourriture industrielle pour bébé qui contient souvent trop de sucres et dont l’étiquetage prête à confusion. L’organisation soutient qu’un apport élevé en sucre peut augmenter le risque de surpoids et de caries dentaires et entraver la croissance, le développement optimal de l’enfant.  Environ un tiers des produits examinés contenaient du sucre, du jus de fruits concentrés ou d’autres édulcorants dans leur composition, ingrédients qui ne devraient pas être ajoutés aux aliments destinés aux tout-petits. Entre 18% et 57% d’entre eux contenaient plus de 30% de calories provenant de sucres. L’étude a également montré que des aliments considérés comme inappropriés au regard des recommandations de l’Organisation sont commercialisés pour les tout-petits. Entre 28% et 60% des aliments étaient étiquetés comme convenant aux nourrissons de moins de six mois. Or, l’OMS recommande que les nourrissons soient exclusivement nourris au lait maternel pendant les six premiers mois de leur vie. Par conséquent, aucun aliment ne devrait être commercialisé comme convenant aux enfants de moins de six mois.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc