×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Visas: TLScontact explique son process

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5546 Le 01/07/2019 | Partager
    De la demande jusqu’à l’obtention, la démarche à suivre
    Cas urgents, étudiants, businessmen ... des traitements rapides
    Rendez-vous bloqués: le rush des demandes ralentit le circuit
    tlscontact.jpg

    En 2018, près de 380.000 dossiers de demandes de visa ont été déposés avec un taux de refus qui reste proche de la norme mondiale, soit près de 15%, est-il indiqué auprès du Consulat général de Rabat

    Alors que les procédures pour obtenir un visa Schengen ont été facilitées depuis plus de 6 ans grâce aux centres TLScontact, obtenir le fameux sésame pour l’Europe, aujourd’hui, est devenu un véritable casse-tête. A commencer par la disponibilité des rendez-vous pour le dépôt des dossiers dont le délai dépasse un mois et demi. Une situation due au rush estival, notamment pour les vacances à l’étranger et les visas étudiants. «Près de 1.500 visas par jour sont délivrés par l’ensemble de nos consulats au Maroc. En période de pic estival, nous atteignons les 2.000 visas», indique Florence Caussé-Tissier Consule générale de France à Rabat, lors d’une visite de presse organisée, jeudi dernier, au Centre TLScontact de Rabat. 

    Elle confirme aussi que le nombre de demandes de visa a quasiment doublé en 5 ans, une évolution qui met à rude épreuve le système de traitement actuellement mis en place en dépit des efforts déployés en termes de mobilisation et d’organisation. Des actions ont néanmoins été prises pour assurer une gestion optimale des dossiers de demandes de visa. «Malgré cette montée en charge, nous parvenons à traiter les dossiers qui revêtent un caractère urgent sur le plan médical et professionnel», rassure la Consule générale à Rabat. «En 2018, près de 380.000 dossiers de demandes de visa ont été déposés avec un taux de refus qui reste proche de la norme mondiale, soit près de 15%». En revanche, lorsque toutes les conditions prévues par la réglementation Schengen sont réunies, des demandeurs peuvent obtenir des visas de circulation d’une durée qui peut atteindre jusqu’à 4 ans lorsqu’ils répondent aux critères requis.  Il existe également la possibilité de prendre un rendez-vous à l’avance, jusqu’à trois mois, pour déposer son dossier de visa à l’un des sites du Centre TLScontact. Par ailleurs, il est possible de demander son visa bien avant l’heure, son démarrage effectif correspondant à la date indiquée par le client sur le formulaire de demande. «Concernant les étudiants qui vont poursuivre leurs études en France, des plages de rendez-vous adaptées sont aménagées pour leur permettre d’avoir leur visa dans les délais», fait observer Florence Caussé-Tissier.

    Profitant de la rencontre avec la presse, les responsables de TLScontact attirent l’attention des demandeurs de visa pour plus de prudence envers les sites frauduleux. De plus, «la délivrance de visa pour la France relève uniquement des compétences des Consulats de ce pays au Maroc et non de nos centres», affirme Bassem Missaoui, directeur TLScontact, zone Afrique du Nord. En matière de coûts, les frais de dossiers destinés à TLScontact sont facturés à 263 DH, auxquels pourraient s’ajouter, en fonction du souhait du demandeur, 271 DH supplémentaires pour l’accueil premium. Pour l’heure, les frais de visa, n’ayant pas encore changé, le tarif s’établit à 60 euros.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc