×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    TangerMed II: Le géant du Détroit entre en service

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5544 Le 27/06/2019 | Partager
    9 millions de conteneurs de capacité à terme
    Un investissement de plus de 26 milliards de DH pour l’extension
    4,2 millions de capacité supplémentaire pour le premier terminal automatisé d’Afrique
    tanger_med_ii_5544.jpg
     

    Inauguration imminente pour TangerMed II. Le port dont les travaux ont pris fin en 2018 était en phase de test lors de ces derniers mois, afin de mettre au point les équipements de celui qui est déjà présenté comme le premier quai automatisé du continent africain. Installés dans un bunker à quelques centaines de mètres des grues, les opérateurs pourront les commander à l’aide de joy-sticks dans une ambiance feutrée. Une situation qui contraste avec celle des conducteurs des anciennes générations de grues.

    Ces équipements futuristes, dotés d’un double système de levage, permettront de tripler la capacité actuelle du complexe portuaire et d’atteindre les 8,5 millions de conteneurs, à terme. Le port, dont une première tranche a été attribuée à APM Terminals, permettra à Tanger et au Maroc de conforter sa place de plateforme maritime de référence dans la région en plus d’être un hub inévitable en matière de commerce maritime international.

    complexe_tanger_med_ii_5544.jpg
    L’extension, dont l’entrée en service est imminente, permettra au complexe portuaire TangerMed de s’ériger en tant que puissance régionale en matière de transport maritime conteneurisé

    L’histoire démarre en 2010, date à laquelle la décision du lancement de l’extension du complexe portuaire TangerMed avait été lancée. Le commerce maritime était à l’époque en pleine crise et les grands acteurs du monde portuaire avaient commencé à réduire leur voilure. Le Maroc avait anticipé la sortie de crise et préparé le terrain en lançant les travaux d’infrastructure de l’extension. Dès 2014, les deux premiers terminaux du complexe portuaire ont commencé à saturer et il devenait urgent d’accélérer le rythme de mise en place de TangerMed II. Une fois l’orage passé, TangerMed disposait d’une longueur d’avance sur les ports concurrents de la région, Algésiras en l’occurrence, ce qui a permis de négocier et signer le deal en 2016 avec APM Terminals.

    Aujourd'hui, le nouveau terminal, dénommé TC4, a une longueur de 1.600 m et une capacité totale de 4,2 millions de conteneurs standards par an. Le contrat de concession s’étend sur 30 ans. L’investissement est d'envergure avec 758 millions d’euros, soit environ 8,2 milliards de DH, auxquels se joint l’investissement pour les darses et les travaux maritimes, soit un total de 10 milliards de DH pour APM Terminals.

    Au total, les investissements pour TangerMed II ont atteint les 26 milliards de DH dont 14 milliards de DH pour l’Agence TangerMed et 12 milliards de DH pour les concessionnaires.

    Le montant a financé l’infrastructure, les superstructures et les équipements de gestion de terminaux. Une extension est prévue dans le cadre du programme. Elle porte sur un quai de 400 mètres, soit une capacité additionnelle de 1 million de conteneurs.

    APM en chiffres

    LA société APM Terminals, opérateur portuaire leader au niveau international, fait partie du groupe AP Moller Maersk, premier armateur mondial. APM Terminals est également le premier opérateur de terminaux portuaires en Afrique avec 12 terminaux opérationnels dans 10 pays et 3 terminaux en cours de construction. Le joyau de la couronne est le Maasvlakte II, un terminal automatisé inauguré en 2015 en Hollande. Il s’agit du port de Rotterdam, l’un des plus grands du monde avec une extension sur environ 167 hectares et un trafic de 12 millions de conteneurs par an. 

    Pour APM, il s’agit d’un véritable défi vu qu’il s’agit du premier terminal automatisé sur le continent africain. Ce qui permettra de réduire les délais d’attente des navires et d’augmenter la productivité des installations. Son schéma est calqué sur les solutions mises en place au terminal APM de Maasvlakte II à Rotterdam.

    Le TC4 viendra en complément des autres quais exploités dans le cadre de TangerMed I. C’est le cas du premier quai,  le TC1 exploité lui aussi par APM Terminals. D’une longueur de 800 mètres, il est entré en service à la suite de l’inauguration royale du complexe TangerMed en 2007. L’investissement consenti à l’époque avait été de près de 1,8 milliard de DH. Il a été suivi par un 2e quai concédé à la société Eurogate de taille et capacité similaires entré en service en 2008.

    Le dernier à entrer en scène sera le TC3, dont la concession a été attribuée à Marsa Maroc. Ce quai partagera la longue darse de TangerMed II en exploitant un quai de 800 mètres avec une capacité de 1,3 million de conteneurs. Il entrera en service en 2020. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc