×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    L’université de Marrakech est à prendre

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5536 Le 17/06/2019 | Partager

    Le deuxième mandat d’Abdellatif Miraoui à la tête de l’université Cadi Ayyad de Marrakech s’est achevé le 6 mai dernier. Miraoui a quitté ses fonctions début juin, après avoir assuré près d’un mois d’intérim. En attendant, c’est Abderrahim Benali, doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines qui assure la présidence de Cadi Ayyad. Très convoité, le poste fait l’objet de nombreuses candidatures (29 prétendants). Les postulants devraient passer l’oral la semaine prochaine. Pour sa part, Abdellatif Miraoui, reprend son poste d’enseignant à l’Université de technologie de Belfort Montbéliard, dans le Nord-Est de la France. Il est, par ailleurs, membre du Conseil supérieur de l’éducation.

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc