×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5536 Le 17/06/2019 | Partager

    ■ Daher: Le groupe français à la conquête du marché américain
    Le constructeur et équipementier aéronautique Daher a annoncé, jeudi 13 juin, devenir «un avionneur franco-américain» en rachetant le groupe Quest. Ce dernier  n’est autre que le  fabricant de l'avion d'entrée de gamme Kodiak 100, disposant de dix places. «En plus de faire de Daher le 7e avionneur mondial en aviation d'affaires, ce rachat nous permet d'obtenir notre première implantation industrielle aux Etats-Unis, venant ainsi renforcer nos métiers d'équipementier aéronautique», annonce Didier Kayat, directeur général de Daher.  La finalisation de l'opération est attendue «pour la fin de l'année 2019, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence des pays concernés», précise l’entreprise française. Le groupe familial, qui a vu son chiffre d'affaires progresser de 10% en 2018, est présent dans 12 pays et emploie 10.000 personnes.

    ■ L’EMLyon lève 100 millions d’euros
    EMLyon business school a lancé jeudi 13 juin une augmentation de capital de 100 millions d'euros pour investir et faire face à la concurrence. C’est une opération inédite par son ampleur qui constitue une petite révolution dans le monde des écoles françaises. «Cet apport de 100 millions d’euros va donner à notre école un avantage concurrentiel incroyable à un moment où d'autres écoles se cherchent encore (...). Nous avons pris une grande longueur d'avance», s'est félicité Emmanuel Imberton, président de la CCI Lyon. L’EMLyon, fondée en 1872 par les industriels de la soie, figure aujourd'hui avec HEC, l'Essec et l'ESCP parmi le groupe de tête des grandes écoles européennes de management. Il s'agit d'une nouvelle étape décisive pour l'établissement, redevenu rentable grâce à l'élargissement de son offre de formation et l'augmentation de ses frais de scolarité (16.000 euros/an en moyenne pour le programme grande école).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc