×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Pauvreté et mariage parmi les causes de déscolarisation

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5535 Le 14/06/2019 | Partager

    L’échec dans l’examen et le redoublement sont les premières causes de déscolarisation chez les personnes âgées de 6 à 22 ans, selon l’enquête nationale sur les ménages et l’éducation: perceptions, attentes et aspirations (cf. L’Economiste n°5534 du 13 juin 2019). Pauvreté et faible revenu arrivent en seconde position suivis par l’éloignement des établissements scolaires. La démotivation de l’écolier ou de l’élève et le manque de transport figurent aussi dans le top 5, d’après les 3.000 ménages sondés par le Conseil supérieur de l’Education. L’inutilité de poursuivre des études est également citée. «L’obligation de se marier» interpelle vivement. L’enquête ne précise pas si ce sont des mariages forcés et le pourcentage des mineurs. Le refus des parents de maintenir leur progéniture dans les études est à moindre mesure l’une des causes de déscolarisation.

    F.F.   

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc