×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Morocco L’Ghedd: «L’avenir de notre pays dépend de sa jeunesse»

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5532 Le 11/06/2019 | Partager
    achraf_tamlakoutan_032.jpg

    Achraf Tamlakoutan est le co-initiateur du label «Morocco L’Ghedd». L’objectif: constituer un réseau de jeunes engagés, via leurs associations, pour «avoir notre mot à dire» (Ph. A.T.)

    Achraf Tamlakoutan est le co-initiateur du label «Morocco L’Ghedd». L’objectif: constituer un réseau de jeunes engagés, via leurs associations, pour peser dans la balance. Le succès a été immédiat. Les initiatives communes s’enchaînent et se relayent sur les réseaux sociaux, et les demandes pour rejoindre le mouvement affluent. Entretien avec un jeune déjà engagé au sein de «Par-delà les remparts» qui dépoussière la vie associative à Fès.

    - L’Economiste: Comment est venue l’idée de réunir les associations sous un même label?
    - Achraf Tamlakoutan
    : Nous avions l’habitude de nous croiser entre membres d’associations marocaines, notamment à l’occasion du Forum des jeunes leaders à Essaouira.
     Chacun de notre côté, chacun dans sa ville, nous menions nos actions. Sauf que pour peser dans la balance et avoir un impact au niveau national, nous avons vite compris que nous devions nous réunir sous un seul et même label. Tout en restant chacun indépendant dans nos villes respectives.

    - D’où la création de «Morocco L’Ghedd»...
    - En effet, après notre première initiative commune, qui était d’accrocher des vêtements chauds aux arbres pour les personnes dans le besoin, l’impact a été si positif qu’il fallait nous organiser. Sous cette entité, une vingtaine d’associations nous ont rejoints aujourd’hui, dont deux sont basées à l’étranger. Chaque événement est ainsi décliné sur tout le territoire et donc au-delà. La seule condition pour rejoindre le label étant d’avoir la même philosophie tournée vers la jeunesse, la coexistence et la culture.

    - Quels ont été les événements organisés par «Morocco L’Ghedd» et comment sont-ils définis?
    - Des actions culturelles de proximité ont été organisées en mars dernier sous le nom de «Terrasses en scènes». Parlons également de «Selfie No’Zbel», de «Des Livres dans les Arbres» ou de l’hommage aux forces de l’ordre en décembre dernier. Ces initiatives nous viennent de l’expérience terrain. Lorsque nous avons vu, par exemple, que des jeunes Marocains tenaient des propos racistes envers les juifs sur les réseaux sociaux, nous devions réagir. D’autant que nous savons bien à quel point les jeunes Marocains sont tolérants. C’est ce qui nous a amené à organiser notre dernière opération baptisée «Un olivier de la fraternité». Dans plusieurs villes au Maroc, un arbre a été planté devant une mosquée, une église et une synagogue. Histoire de contrer la haine ambiante. Une chose est sûre, de plus en plus de personnes ont la conviction aujourd’hui que l’avenir de notre pays dépend de sa jeunesse.

    - Enfin, quelques mots sur l’association que vous présidez à Fès…
    - «Par-delà les remparts» est une association de jeunes, ce qui implique la notion de dynamisme. Elle a vocation à rassembler les jeunes de Fès et de sa région qui le désirent au sein d’une structure souple, mouvante, innovante, active sur le terrain comme sur le web, autour de la volonté d’engagement et des valeurs de respect, de citoyenneté, de dignité et de diversité. C’est-à-dire tout ce qui fait la vie de la cité. Un apport neuf, un renouvellement, un rajeunissement de la vie associative à Fès. Permettre à des jeunes issus de toutes les couches de la population de s’engager est le fil conducteur de la création de notre association. Dans le même temps, elle se fera le tremplin pour la transmission des valeurs pour et par les jeunes.

    Propos recueillis par J.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc