×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les cimentiers tirent leur épingle du jeu

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5531 Le 10/06/2019 | Partager
    5,86 millions de tonnes à fin mai
    Légère hausse de la consommation à environ 2%
    cimentiers_031.jpg

     Les ventes de ciment ont réalisé une légère hausse de 1,89% à fin mai pour atteindre 5,86 millions de tonnes

    5,86 millions de tonnes! Tel est le volume de ciment livré, à fin mai, par les 4 membres de l’association professionnelle des cimentiers (APC) - Asment Temara, Ciments de l’Atlas, Ciments du Maroc et LafargeHolcim Maroc. Ces quatre acteurs représentent l’essentiel de la production.

    Les données compilées par Ipsos relèvent une légère hausse de 1,89% des ventes à fin mai, par rapport à la même période de l’an dernier. «Ces chiffres s’expliquent par l’impact de Ramadan et des fêtes, notamment Aid El Fitr et Aid Lakbir, qui se traduisent chaque année sur les ventes», expliquent les responsables de l’APC.

    Les signaux sont au vert chez les cimentiers dont les indicateurs poursuivent pour le 5e mois un trend ascendant. Cependant, ils restent prudents au regard de la situation du secteur du BTP. Le bâtiment en général et le logement plus particulièrement, représentent 75 à 80% de la consommation de ciment. Donc, forcément la reprise est tirée par le secteur du logement.

    D’une manière générale, les mises en chantier, tous types confondus (lots, logements et restructuration) montrent des signes de stabilité. Le nombre d’unités mises en chantier (lots, logements et restructuration) a enregistré un accroissement de 5% en 2018 par rapport à 2017, atteignant 310.415 unités (Source: ministère de l’Habitat). Dans l’auto-construction, les mises en chantier suivent une orientation baissière.

    En 2018, elles ont diminué de 6% par rapport à 2017. Egalement, les logements à faible valeur immobilière (140.000 DH), dont les mises en chantier ont emprunté une tendance baissière, se situant à 1.361 en 2018, en recul de 21% par rapport à 2017. Cependant, les mises en chantier d’appartements moyens et haut standing se sont élevées à 29.642 unités en 2018. Soit le plus grand chiffre enregistré depuis 2009, avec un accroissement remarquable de 47% par rapport à 2017.

    Il est à signaler que la dynamique du ciment ne concerne pas uniquement la construction, mais englobe également les réaménagements, les reprises d’ouvrages, les ouvrages d’art… La poursuite de plusieurs chantiers annonce une bonne année pour les cimentiers, notamment le Port de Nador West Med, les barrages Khartoub à Larache, Ghiss à Al Hoceima, Kaddoussa à Errachidia, la station de dessalement d’Agadir, les travaux sur les grandes artères de Casablanca.

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc