×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Télécoms: La 4G donne des ailes à Internet

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5531 Le 10/06/2019 | Partager
    11 millions de clients LTE, en hausse de 56,7% à fin mars
    Le parc Internet fixe et mobile: 23,1 millions
    GSM: 44,7 millions d'abonnés mobiles

    Le marché des télécoms enregistre une dynamique pratiquement dans tous les segments, que ce soit au niveau de l'évolution du parc ou encore les usages. Selon les données de l'Observatoire des télécoms, relayées par l'Agence nationale de règlementation des télécoms (Anrt), le premier trimestre 2019 a été marqué par une reprise de la croissance des segments de la téléphonie mobile et Internet. 

    Chiffres à l'appui, le parc mobile dépasse la démographie du pays (34 millions). A fin mars, il s'est établi à 44,73 millions d'abonnés, soit un taux de pénétration de 127% et une hausse annuelle de 2,37%. Ce qui s'explique par le fait qu'un abonné peut avoir 2 GSM. Dans le détail, c'est le mobile prépayé qui s'offre la part du lion (40,6 millions).

    Quant au parc mobile post-payé, il a atteint 4,13 millions d'abonnés, soit une hausse annuelle de près de 20%. Cette évolution marque une transformation progressive dans le mode de consommation. Sur le prisme des usages (au 1er trimestre 2019), le trafic sortant du mobile s'élève à 13,7 milliards de minutes! Il s'agit là d'une hausse de 7,2% par rapport à la même période de 2018. Le volume moyen de minutes consommées par mois et par client monte à 103 mn sur le mobile. Une année auparavant, ce même volume était de 98 mn, soit une hausse de 5%.

    Autre tendance forte, l'évolution du parc des abonnés Internet. En effet, à fin mars dernier, le parc des abonnés Internet (fixe et mobile) s'est établi à 23,1 millions, soit une hausse annuelle de plus de 9,3%. Mieux encore, l'évolution se traduit par une croissance nette annuelle de près de 2 millions. Ce qui porte le taux de pénétration, sur ce segment, à 65,6%. Selon le régulateur, «cette évolution est portée essentiellement par l'Internet mobile dont le parc s'est établi à plus de 21,5 millions». Le parc Internet mobile 4G a atteint 11 millions de clients au 31 mars dernier, soit une hausse annuelle de 56,7%.

    Par ailleurs, le parc de la fibre optique (FTTH) s'élève à près de 82.693 abonnements. La FTTH enregistre une hausse annuelle de 88%. Quant au parc ADSL, il s'est établi à quelque 1,44 million d'abonnements à fin mars dernier.
    Sur un tout autre registre, celui des revenus des opérateurs, la tendance est à la quasi-stagnation par rapport à 2018. Pour le segment mobile, le prix mesuré par le revenu moyen (ARPM) s'est établi à 22 centimes la minute à fin mars dernier. Lors de la même période en 2018, il était de l'ordre de 0,23 DH HT/minute.

    Un nouveau tableau de bord

    L'Observatoire des télécoms a introduit un nouveau tableau de bord dédié aux «Liaisons Data Entreprises». Cette grille vient enrichir la base de données du marché et présenter l'évolution des parcs de services «liaisons louées, VPN-IP, LAN to LAN, liaisons louées internationales et Ethernet international», commercialisés par les trois opérateurs (IAM, Orange et Inwi). Il en ressort, à fin mars dernier, que le parc des «Liaisons Data Entreprises» s'établit à 27.449 lignes, soit une hausse annuelle de 16,65%. Sur les noms de domaine (.ma), le parc totalise 73.013, en augmentation annuelle de 6,5% par rapport à fin mars 2018.

    La chute libre du SMS...

    Whatsapp mène la vie dure au SMS! Le trafic du SMS poursuit sa tendance baissière et s'établit à un peu plus de 1 milliard d'unités à fin mars 2019. La baisse annuelle est estimée à 20%.  Pareil pour le fixe, également sur un trend baissier. Le trafic sortant du fixe affiche une baisse de 10,3% en une année. La même proportion baissière est enregistrée au niveau de l'usage moyen sortant mensuel par client fixe: 91 minutes en moyenne contre 102 minutes à fin mars 2018.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc