×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5527 Le 30/05/2019 | Partager

    ■ Une Américaine, perdue 15 jours en forêt, retrouvée vivante
    Une femme de 35 ans, résidente de Hawaï, partie en randonnée et disparue depuis plus de quinze jours, a été retrouvée vivante au fond d'un ravin dans l'archipel américain, après un vaste élan de solidarité ayant permis de la localiser. «Amanda Eller est vivante!!!!», indiquait un message posté vendredi par la page Facebook dédiée aux recherches. «Amanda a été retrouvée. Elle s'était perdue et était coincée et légèrement blessée dans la forêt (...) Entre deux chutes d'eau, au fond d'un profond ravin dans le lit d'un ruisseau». Une photo postée sur Facebook montre les deux chevilles de la jeune femme couvertes d'ecchymoses. La trentenaire, professeure de yoga et physiothérapeute à Haiku, sur l'île de Maui, au centre de cet archipel du Pacifique, a fini par être repérée par un hélicoptère et évacuée vers un hôpital.
    «Les 17 derniers jours ont été les plus durs de ma vie, et ça a vraiment été un voyage spirituel significatif», a-t-elle dit, en larmes, dans une vidéo postée depuis son hôpital sur la page Facebook dédiée aux recherches. «C'en est venu à une question de vie ou de mort, et je devais choisir. Et... j'ai choisi la vie. Je n'allais pas choisir la solution de facilité, même si ça signifiait plus de souffrance et de douleur pour moi-même», a-t-elle ajouté. Sa disparition, le 8 mai dernier, avait suscité un vaste élan de solidarité, avec plus de 70.000 dollars récoltés, ayant notamment permis de lancer des recherches par les airs.
    Le compagnon d'Amanda Eller avait été le dernier à voir la jeune femme avant de signaler sa disparition aux autorités. La police avait retrouvé sa voiture blanche sur un parking près d'un sentier de randonnée.

    ■ Jouer en dormant!
    Il s'appellera «Pokemon Sleep» et le concept est séduisant, mais les détails peu nombreux: Pokemon Company, filiale du géant japonais Nintendo, a annoncé mercredi le lancement en 2020 d'un mystérieux jeu auquel on pourra s'adonner... en dormant. Après la chasse à Pikachu et autres créatures imaginaires dans la vie réelle grâce à Pokemon Go, qui a séduit des millions d'adeptes depuis sa sortie en 2016, «nous nous intéressons désormais au sommeil» des joueurs, a déclaré le président de la société Tsunekazu Ishihara devant la presse à Tokyo.
    La société nippone n'avait pas directement développé Pokemon Go, mais elle avait collaboré avec le studio américain Niantic, à l'origine de cette application sur smartphone. Cette fois, «notre objectif est de faire du sommeil un divertissement», a expliqué M. Ishihara. Il n'a rien divulgué du contenu, mais ce que l'on sait, c'est qu'il sera accompagné d'un accessoire portable conçu par Nintendo. Le «Pokemon Go plus +» sera doté d'un accéléromètre pour traquer le sommeil du joueur. Comme son aîné, le «Pokemon Go plus», qui se met au poignet, permettra aussi de partir à la recherche des mythiques monstres en journée, avant de s'écrouler de fatigue le soir venu, sous l'oeil attentif de Pokemon Sleep, a vanté la compagnie.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc