×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Football: La RSB perd la finale mais gagne l’estime de l’Afrique

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5525 Le 28/05/2019 | Partager
    C'est l’équipe qui a réalisé le plus de victoires en phases de qualification
    Elle doit gagner en expérience pour gérer les différents scénarios et affiner ses schémas tactiques
    Son académie de football sera opérationnelle dès la saison prochaine
    rsb_final_025.jpg

    Malgré la défaite, les Berkanais sont très satisfaits de leur équipe qui fait désormais partie de l’élite africaine  (Ph. A.K)

    Les joueurs de la Renaissance Sportive de Berkane (RSB) sont allés en Egypte pour ramener avec eux la Coupe de la confédération africaine de football et l’offrir à leur public et supporters. Ils ont échoué aux tirs aux buts (5 à 3) mais ont gagné l’estime de toute l’Afrique vu leur rendement sur le terrain.

    Devant plus de 70.000 spectateurs égyptiens qui ont rempli le stade de Borj Al Arabe en Alexandrie, la mission n’était pas impossible, mais le foot étant une affaire de petits détails, les Berkanais ont payé cher leur manque de concentration. 

    Toutefois, le fait d’arriver en finale est une réussite en soi car l’équipe n’est pas habituée aux grandes compétitions continentales. Elle a besoin de gagner en expérience pour gérer à son avantage les différents scénarios et affiner ses schémas tactiques.

    «Arriver à ce stade de la compétition n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat d’un travail réalisé en profondeur depuis plusieurs saisons, qui a permis à l’équipe de jouer à trois reprises d’affilée la Coupe de la confédération africaine», précise Hmida Boushaba, ancien joueur international de l’équipe.

    berkane-rsb-025.jpg

    Plus de 10.000 spectateurs ont suivi la rencontre sur un écran géant (7x4 mètres). La RSB, la province et le conseil municipal de la ville ont chargé l’agence de communication Motivenco pour assurer un spectacle à la hauteur de l’événement (Ph. A.K)

    Cette défaite n’a pas empêché les habitants de Berkane de fêter l’événement en grande pompe sur la place Mohammed VI et dans les grandes artères de la ville. C’est l’agence de communication Motivenco qui a été chargée par la RSB, la province et le conseil municipal de la ville pour assurer un spectacle à la hauteur de l’événement. D’ailleurs plus de 10.000 spectateurs ont suivi la rencontre sur un écran géant (7x4 mètres) et ont animé la ville jusqu’à une heure tardive de la nuit.

    Avant de se qualifier à la rencontre finale de la Coupe de la confédération africaine, la RSB a dû batailler pour obtenir son ticket de demi-finaliste en se classant première lors des deux tours qualificatifs. Elle est l’équipe qui a réalisé le plus de victoires (10 victoires sur 15 rencontres) comme elle est la première ligne d’attaque avec 30 buts inscrits. Alors qu'elle n’a encaissé que dix buts lors des phases qualificatives.

    Des performances qui lui ont permis de se qualifier pour la finale et de se mesurer à la prestigieuse équipe des Zamalek. Un club habitué aux grands rendez-vous footballistiques, à en juger par les neuf  titres africains qu’il a remportés dont cinq titres de Ligue des champions de la CAF.

    Par ailleurs, la RSB se prépare pour devenir une équipe professionnelle avec ses propres ressources financières et son académie de football. Un centre de formation dernière génération qui a nécessité 95 millions de DH. Il est composé de 4 terrains de football (avec deux terrains en gazon naturel et deux en gazon synthétique), et d'un bâtiment pour loger les jeunes joueurs de la région.

    Ali KHARROUBI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc