×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Le Peace Boat fait escale à Tanger

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5516 Le 15/05/2019 | Partager
    Le bateau parcourt les mers pour sensibiliser et créer des liens internationaux
    Paix, droits humains, environnement et développement durable, les causes défendues
    Le 28 mai prochain, il amarre dans la ville du détroit
    le-peace-baot-016.jpg

    Le 28 mai prochain, le Peace Boat fait escale à Tanger après avoir sillonné les eaux de Malte et avant de continuer la route vers le Portugal. Son objectif étant de sensibiliser et créer des liens internationaux entre groupes œuvrant pour la paix, les droits humains, la protection de l'environnement et le développement durable (Ph. Atlas For Development)

    Plus de 200 ports parcourus dans plus de 80 pays. Le Peace Boat, une organisation non gouvernementale mondiale basée au Japon, a effectué son centième voyage en décembre 2018. Le premier s’étant déroulé en Asie en 1983. Depuis, le bateau parcourt les mers pour sensibiliser et créer des liens internationaux entre groupes œuvrant pour la paix, les droits humains, la protection de l'environnement et le développement durable.

    Le 28 mai prochain, il fait escale à Tanger après avoir sillonné les eaux de Malte et avant de continuer la route vers le Portugal. «Compte tenu des contraintes de temps, à savoir que le Peace Boat sera à Tanger vers 7 heures du matin et fera le départ

    le_peace_boat_016.jpg

    vers le Portugal à 17 heures, nous avons essayé de diversifier le programme. Dans la matinée, le Peace Boat visitera un projet dans la région en relation avec les changements climatiques et le développement durable en général. Une discussion suivra entre les jeunes ambassadeurs du Peace Boat et leurs homologues marocains. L'après-midi, des activités à bord du bateau seront organisées, et différents panels vont échanger autour de l'éducation, la paix, l'Afrique entre migration et économie, et les océans», explique Hatim El Otmani, co-fondateur de Youth SDG Action Morocco, et président de Atlas For Development, partenaire du projet aux côtés de l'UN SDG Action Campaign et du Conseil des jeunes leaders de Tanger.

    Ce dernier, auréolé du prix du «Meilleur mobilisateur pour les Objectifs du Développement Durable», a lancé l'Académie 2063, qui porte sur la promotion de l'Agenda 2030, et celle de l'Union Africaine 2063 tout en se focalisant sur l'éducation et la santé, en partenariat avec l'ambassade de Suisse au Maroc, le ministère chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, et le Centre d'information des Nations unies.

    A bord du Peace Boat, des jeunes issus des petits États insulaires en développement (PEID), engagés sur les problématiques liées au changement climatique et à la dégradation des océans. Un voyage qui prendra fin le 8 juin prochain à Manhattan, à l’occasion de la Journée mondiale des océans.

    J.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc