×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Les après-ftour à l’Uzine

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5513 Le 10/05/2019 | Partager
    Stand-up, théâtre, cinéma, musique
    Maalem Hassan Boussou et Mobydick en guest-stars
    lapres-ftour_a_luzine_013.jpg

     

    Les raisons pour vous pousser à vous extraire de votre sofa après le ftour sont nombreuses. La médiocrité de la programmation télévisuelle ramadanesque, l’envie de faire de l’exercice ou celle de profiter de quelques rares activités culturelles proposées ici et là, par différents centres culturels. Si vous êtes à Casablanca, faites un tour du côté de l’Uzine.

    Le centre culturel de la fondation Touria et Abdelaziz Tazi propose, depuis 2014, une programmation éclectique, audacieuse et multidisciplinaire, basée sur la création, la transmission, et les rencontres directes entre les artistes et les publics. Street art, théâtre, cinéma, photographie, musique, littérature, cirques… l’espace, situé dans le quartier industriel de Aïn Sebaâ, est devenu un des «spots culturels» les plus dynamiques de la ville.

    Une aubaine pour les jeunes des quartiers nord de la ville (Aïn Sebaâ, Roches Noires, Sidi Bernoussi…). Pour le mois de Ramadan, l’Uzine a concocté un programme, aux petits oignons, à consommer sans modération. «Chbe3 fen f’Remdan», le programme ramadanesque, revient pour sa 4e édition du vendredi 10 mai au dimanche 2 juin, et propose tous les vendredi, samedi et dimanche de la semaine, à partir de 22h, une série d’évènements.

    Théâtre, cinéma et concerts viendront ponctuer les «after ftours». Ainsi, les soirées du vendredi seront animées par le Grand Mix, véritable patchwork de la création marocaine entre spectacles de stand-up, pièces de théâtre et sessions de hip-hop à travers la deuxième édition de l’Uzine’s Cypher.

    Pour les samedis, place à la musique! Après une programmation consacrée l’année dernière à l’Aïta et ses variantes, l’édition 2019 de «Chbe3 fen f’Remdan» mettra à l’honneur un spectre plus étendu de genres musicaux.

    Une soirée DJ pour l’ouverture du festival, une sortie de résidence artistique «gnaouaélectro» initiée par l’Uzine avec le maalem Hassan Boussou et des artistes électro, une soirée traditionnelle avec une troupe de Issawa et, pour finir en beauté, un concert avec la star du rap Mobydick. Côté cinéma, l’Uzine proposera dans la salle Touria Tazi quatre grands classiques du cinéma marocain des années 90 à 2000.

    Des films cultes, accompagnés d’autant de courts métrages réalisés par de jeunes réalisateurs. «A la recherche du mari de ma femme» de Mohamed Abderahman Tazi sera ainsi accompagné du court métrage de Walid Cherat «Yoon», «Les vagues du destin» de Ali Benjelloun précédera la «Symphonie marocaine» de Kamal Kamal.

    Le film «Andalousie mon amour» de  Mohamed Nadif  sera diffusé en duo avec le court métrage de Mohamed Mouldouira  «Margelle» alors que «L’orchestre des aveugles» de Mohamed Mouftakir accompagnera le film de Dalal Laraki «Fabulary».

    Pour le reste des soirées de la semaine, l’Uzine propose un ensemble d’ateliers et de masterclass ouverts au public, allant du graffiti au théâtre, en passant par la danse hip-hop ou la photographie, le tout animé par des professionnels de chaque discipline. Et pour agrémenter des soirées after-ftour entre amis, des consoles de jeux vidéo, des jeux de société seront également mis à la disposition de nos visiteurs dans la cafétéria.

    A.Bo

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc