×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: L’hôtel El Minzah reprend du service

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5505 Le 29/04/2019 | Partager
    Chambres, réception, espaces communs, tout a été rénové
    Objectif, revenir parmi le top 3 des palaces de la région
    tanger_hotel_el_minzah_005.jpg

    Fermé pour rénovation en mars 2018 après avoir perdu deux de ses cinq étoiles, El Minzah rouvre ses portes avec la ferme intention de récupérer sa place (Ph. Adam)

    EL Minzah Hotel revient après une longue absence. L’établissement, fleuron historique de l’hôtellerie tangéroise, vient de rouvrir après une année de travaux. Ces derniers ont concerné l’ensemble de l’hôtel, depuis la réception jusqu’aux chambres. Mais l’âme de l’établissement qui fait le charme de cet hôtel atypique est toujours là, note Hansueli Egli, son directeur.

    «Les seuls changements concernent les chambres, nous avons profité pour augmenter le nombre de suites en fusionnant des chambres» insiste ce dernier, c’est le cas aussi des cuisines qui ont été remises à neuf, le reste a été rénové à l’identique. Actuellement, l’hôtel est en phase de «soft opening» après avoir reçu l’autorisation pour ouvrir ses portes et surtout avoir récupéré ses cinq étoiles.

    En effet, le palace avait vu deux d’entre elles retirées en septembre 2016, une dégradation qui était intervenue suite à une inspection surprise. Le rapport était accablant avec un laisser-aller, en particulier, en matière de propreté et de l’état des réfectoires et des cuisines.

    L’établissement n’a pas communiqué sur le coût de l’opération, mais selon certaines sources, la rénovation aurait coûté la bagatelle de 45 millions de DH.

    Cette décision était d’autant plus nécessaire que le panorama hôtelier est en profonde mutation. C’est le cas avec le Mövenpick qui lui aussi vient de rouvrir après une rénovation et l’entrée en service de plusieurs autres palaces dont le dernier en date est le Hilton Houara, parmi lesquels le Minzah devra se battre pour retrouver sa position.

    Une place qui lui revient, ne serait-ce qu’historiquement car dès son inauguration, l’hôtel a été classé établissement de grand luxe. Des invités de marque y ont passé la nuit, tels Sir Winston Churchill, Anastase Mikoyan, le Comte de Paris qui étaient parmi ses clients fidèles.

    Sans oublier aussi toute une pléthore de stars du cinéma parmi lesquelles Douglas Fairbanks, Mary Pickford, Rita Hayworth, Errol Flynn, Anthony Quinn, Irène Papas, Gina Lollobrigida, Rock Hudson, Rex Harrison et tout dernièrement, Jean-Claude Van Damme, pour ne citer que ceux-là.

    A noter que l’hôtel El Minzah est géré par la société de management Minville, tandis que Rentistica est propriétaire des murs. Cette dernière est détenue à hauteur de 80% par la société de participation General Mediterranean Holding (GMH) dont le siège est au Luxembourg.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc