×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    «Nous observons de près le véhicule électrique»

    Par Nadia DREF | Edition N°:5503 Le 25/04/2019 | Partager
    ezzoubair_errahimi_ctm_5503.jpg
    Ezzoubeir Errhaimini , PDG de la CTM

    - L’Economiste: Combien investissez-vous en moyenne tous les ans? 
    - Ezzoubeir Errhaimini:
    La CTM a un rythme d’investissement annuel de 100 à 120 millions de DH. Nous renouvelons 40 véhicules chaque année, soit le 1/6 de la flotte. Nous continuons à investir dans l’infrastructure car la CTM a choisi de maîtriser sa chaîne de valeur. Nous avons opté pour le développement de nos propres gares routières. Nous estimons que la qualité du voyage et l’expérience client passent par le confort dans les espaces d’accueil. 

    - Pourquoi ce retour vers le service régional?
    - C’est une façon de revenir à l’ADN de la compagnie même si nous sommes déficitaires sur certaines lignes. Les actionnaires de la CTM ont récupéré cette entreprise de l’Etat et ont continué à offrir un service public. Il y a des villes qui ont été dépassées par l’autoroute qui ne sont pas desservis par les autocars, dont Khémisset, par exemple. Notre objectif est de connecter ces points-là. Il y a un grand besoin à combler. 

    - Etes-vous tentés par le véhicule électrique?
    - Ce sont des tendances que nous observons de près. Le jour où la distance couverte par le véhicule électrique correspondra aux standards de la CTM, la compagnie pourra faire appel à ce type d’autocars. L’essentiel c’est d’arriver à parcourir une grande distance, à recharger rapidement et repartir pour un autre trajet. Cela dépendra du temps de recharge et de l’autonomie de la batterie. Actuellement, nous véhicules font le plein en 10 minutes.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc