×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Enquête L’Economiste-Sunergia: 4 Marocains sur 10 ne savent pas si l’assurance est halal

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5502 Le 24/04/2019 | Partager
    • Pas moins de 42% des sondés estiment ces produits conformes à la Charia
    Les femmes approuvent massivement le concept
    Les résultats de la nouvelle série My Market Insights
    assurance_halal_5502.jpg
    Si 20% des sondés estiment l’assurance à la personne pas halal, près de 40% d’entre elles ne se prononcent pas. Pour le reste des individus interrogés, l’assurance est conforme à la Charia   

    «Qu’il s’agisse d’accidents corporels, invalidité, maladie ou décès, les produits d’assurance de personnes sont-ils halal?» C’est à cette question qu’a répondu un échantillon représentatif d’un millier de personnes dans le cadre de l’enquête L’Economiste-Sunergia. Il s’agit d’une nouvelle série My Market Insights, vague entrepreneurs dans le cadre d’un concours organisé par Sunergia. 
    Le moins que l’on puisse dire est que les résultats sont riches en enseignements. Ainsi, sur les 997 personnes interrogées, 42% pensent, en effet, que l’assurance à la personne est halal. Ce sont principalement les femmes qui sont le plus concernées puisqu’elles sont 48% à approuver le concept contre seulement 38% des hommes qui ont été plus nombreux à répondre. L’inverse est vrai également puisque à peine 17% d’entre elles ne croient pas que les polices d’assurance d’accidents corporels, invalidité, maladie ou décès ne sont pas halal contre 22% pour les hommes. Elles sont également moins nombreuses à ne pas se prononcer sur le sujet que les hommes (36% vs 39%). Justement, l’enquête fait ressortir un taux important de personnes qui ne donnent pas leur avis sur la question (38%). Elles sont plus nombreuses celles qui sont contre le fait que l’assurance à la personne soit conforme à la Charia. On peut donc conclure que «4 Marocains sur 10 ne savent pas si l’assurance est halal».

    Par tranche d’âge, l’enquête permet de relever que les jeunes entre 15 et 24 ans sont majoritairement pour l’assurance à la personne (52%). Toutefois, le tiers des répondants de cette tranche n’a pas d’avis sur le sujet et à peine 15% sont contre le concept. A l’inverse, les seniors de 65 ans et plus ne sont que 33% à penser que l’assurance est halal. Il faut dire que 50% d’entre eux ne se prononcent pas sur la question et 18% disent non. Les autres tranches (25-34 ans, 35-44 ans et 55-64 ans) restent elles aussi globalement favorables à la conformité de l’assurance aux principes religieux islamiques. Le taux de ceux qui ne se prononcent pas reste, tout de même, important entre 36 et 42% en fonction de la tranche d’âge.       
    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, 45% de ceux qui pensent que l’assurance est Charia Complaint viennent du milieu rural alors que 41% d’entre eux habitent en ville.

    enquete_assurance_halal_5502.jpg
    Plus tranchées, les femmes se prononcent majoritairement en faveur de l’assurance à la personne

    Ceux-ci sont à 51% issus des régions Nord et Est. Les individus qui habitent dans le Sud et au Centre suivent avec 43 et 38%.  
    En matière de catégorie socioprofessionnelle, 51% des classes A et B croient que les produits d’assurance de personnes sont halal, 43% de la classe C et 40% des classes D, E.

    Fiche technique

    Réalisée par téléphone du 18 février au 7 mars 2019 auprès d’un échantillon représentatif, l’enquête L’Economiste-Sunergia Etudes rentre dans le cadre du concours My Market Insights du groupe Sunergia. Sur 8.404 personnes contactées, l’échantillon compte 1.000 répondants. Le profil des sondés est fidèle à la structure de la population marocaine recensée en 2014 par le Haut-Commissariat au plan (HCP). Les sondés sont à 59% des hommes et à 41% des femmes. 79% sont des citadins et 21% des ruraux. Toutes les grandes régions y sont pratiquement représentées: Nord-Est (27%), Centre (50%) et Sud (23%). 38% sont âgés entre 15 et 34 ans, 46% entre 35 et 54 ans et 15% de 55 ans et plus.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc