×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    BCP à la conquête des jeunes

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5500 Le 22/04/2019 | Partager
    #live: une nouvelle offre ciblant les 18-25 ans
    La bataille se joue sur les services associés et les avantages extra-bancaires

    Les banques marocaines se livrent une guerre commerciale sans merci sur le segment des jeunes afin de préserver leur part de marché et capter une nouvelle clientèle. A cet effet, elles parient sur la mise en place d’une politique tarifaire agressive et incitative.

    La différence se joue également au niveau des services associés et les avantages extra-bancaires. C’est dans ce contexte que la Banque Centrale Populaire (BCP) lance une offre packagée, comprenant un éventail de services exclusifs. Baptisé #live, le package cible les jeunes de 18 à 25 ans et coûtera 5 DH/mois pour sa formule de base.

    «Le produit a été conçu pour accompagner cette cible durant sa phase estudiantine jusqu’à la vie active. Nous avons souhaité aller au-delà des prestations bancaires classiques pour accompagner durablement les jeunes dans leurs études et leur accès à la vie active», explique Jalil Sebti, directeur général de la banque de détail.

    #live vient répondre aux besoins d’une cible hyper-connectée et aux univers multiples, à travers une sélection de prestations. Valable au Maroc et à l’international, la carte est disponible avec quatre visuels personnalisables ainsi qu’une déclinaison de l’application «Pocket Bank».

    Le produit permet des paiements en ligne en devises et en dirhams via la carte internationale «[email protected]», ou encore la sticker card «[email protected]» pour le paiement sans contact, ainsi que des formules de crédit et d’assurance spécialement étudiées.

    La nouvelle offre présente plusieurs avantages, notamment les virements illimités et gratuits, une assurance individuelle accident couvrant la période de stage et les accidents de la vie, un crédit étudiant «Avenir Plus» à un taux avantageux et un crédit à la consommation.

    Des avantages extra-bancaires sont adossés au produit, notamment la possibilité de bénéficier de stages au sein de la banque ou radio NRJ, partenaire de l’offre, bénéficier de remises exclusives auprès d’enseignes partenaires, participer à des jeux-concours, ou encore bénéficier de 50% de réduction sur tous les événements organisés par la radio.

    Les souscripteurs ont également droit à des séances de coaching et d’initiation au monde bancaire ainsi que des master class pour les aider à mieux gérer leurs dépenses quotidiennes.

    Par ailleurs, «l’offre inclut une web radio intitulée Radio Banque Populaire by NRJ. Celle-ci permettra à cette jeune génération de profiter pleinement d’une grille de programmes faite pour elle, combinant à la fois des émissions thématiques et une playlist de variétés marocaines et internationales», fait valoir Hakim Chagraoui, DG de NRJ Maroc.

    Les banques se renouvellent

    Les jeunes, considérés comme une cible stratégique, obligent les banques à se renouveler et à proposer toujours plus (et mieux) depuis quelques années:  CIH Bank, Crédit du Maroc, BMCE Bank of Africa, Banque Populaire… Pour assurer la croissance future et développer leurs fonds de commerce, les banques composent avec les jeunes et s’adaptent à leurs comportements de consommation. De la gratuité des opérations bancaires au prêt étudiant, les établissements financiers souhaitent maintenir leur rôle d’accompagnement vers l’âge adulte. Sans miser sur la rentabilité immédiate, elles font un pari de long terme sur cette clientèle. Cette catégorie de la population regroupe trois sous-segments: les jeunes enfants et les mineurs (0 à 18 ans), les jeunes étudiants (18-25 ans) et les jeunes actifs (22-39 ans). L’objectif étant de constituer un investissement sur l’avenir. Une fois dans la vie active, le retour sur investissement est au rendez-vous:  achat d’un véhicule, logement, financement des études, mariage, voyages… C’est à ce moment-là que la banque rentabilisera son investissement.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc