×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Stérilisation hospitalière: Faire la guerre aux microbes, tout un métier!

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5492 Le 10/04/2019 | Partager
    Le CMS monte la 1re unité centralisée aux normes internationales dans le privé
    Sous-traitée pour le compte de l’hôpital Cheikh Khalifa de Casablanca

    Acheter du matériel, aussi performant soit-il, ne suffit pas pour assurer une stérilisation en bonne et due forme en milieu hospitalier. Il s’agit en fait de tout un métier, avec des normes et procédures rigoureuses à respecter. Au Maroc, rares sont les experts dans le domaine.

    Parmi eux, le Centre marocains de stérilisation (CMS), une filiale du groupe italien, Servizi Italia, l’un des leaders mondiaux du secteur, en activité depuis 1986. Le CMS est le sous-traitant de la stérilisation de l’hôpital Cheikh Khalifa de Casablanca, où il a monté une unité centralisée aux standards internationaux, la première du genre dans le secteur privé.

    Pas de place pour l’improvisation. Chaque maillon de la chaîne s’acquitte de tâches bien précises, avec une totale traçabilité des opérations, par instrument, et un historique archivé pendant dix ans. En l’absence d’un référentiel marocain spécifique à son activité, le spécialiste de la stérilisation se réfère à des normes internationales. Le centre, fonctionnant 24h/24 et 7j/7, peut délivrer des certificats de stérilisation, recevables par les tribunaux européens, à tout patient qui le demanderait.

    Carte de visite  

    Présent dans six pays, Servizi Italia n’a démarré son activité au Maroc qu’en mars 2017, à travers le Centre marocain de stérilisation (CMS). C’est sa première implantation en Afrique. Au Maroc, le groupe, employant 3.500 personnes et gérant 36 centres de stérilisation de dispositifs médicaux et 20 centres de stérilisation de linge, propose plusieurs services: la stérilisation déléguée (in situ ou ex situ), le backup (en cas de coupure s’électricité, d’eau, de panne…), l’ingénierie pour la conception d’unités de stérilisation, le conseil, l’audit, la formation continue et la traçabilité des process. En termes de conseil et d’ingénierie, la filiale marocaine de Servizi Italia accompagne déjà plusieurs partenaires, dont le nouvel hôpital universitaire international de la fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaid à Bouskoura, et la Clinique internationale à Casablanca.
    Au niveau de la formation, le centre a monté un diplôme universitaire en stérilisation hospitalière, le seul à ce jour au Maroc, avec l’Université Mohammed VI des sciences de la santé. Des thèses de doctorat sont également financées, afin d’encourager la recherche dans le secteur. Le centre se rapproche, en outre, des sociétés savantes pour l’organisation de tables rondes et évènements scientifiques. «Nous sommes une startup citoyenne», revendique le directeur général du CMS, Khalil Jai Hokimi. A l’échelle du groupe, le personnel n’est intégré qu’après 240 heures de formation.

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc