×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tourisme/Oriental: Bouarfa sort de l’ombre

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5491 Le 09/04/2019 | Partager
    60 millions de DH/an pour le renforcement des dessertes aériennes
    Plus de 18 millions de DH pour la modernisation de la ligne ferroviaire Oujda/Bouarfa
    bouarfa-aereport-091.jpg

    D’une capacité d’accueil de 100.000 passagers par an, l’aéroport de Bouarfa se contentera de 10.000 voyageurs/an  en attendant que l’attractivité touristique de la province prenne forme (Ph. A.K)

    Du sang nouveau pour Bouarfa. Cette petite ville de l’Oriental, chef-lieu de la province de Figuig, bénéficie désormais d’une nouvelle connexion aérienne directe avec Casablanca. La RAM Express vient en effet de lancer un vol domestique entre les deux villes. La compagnie assurera la liaison aérienne de 1h45 à raison de deux fréquences par semaine: lundi (à 10h35) et samedi (à 8h10). Grande distance à petit prix, le billet est à 500 DH A/R.

    Cette connexion aérienne, qui a été signée le 18 mars dernier, fait partie d’un partenariat, visant le renforcement des dessertes aériennes de l’Oriental. Ainsi, les trois aéroports de la région (Oujda-Angad, Nador El Aroui et Bouarfa) seront reliés 28 fois par semaine à l’aéroport Mohammed V de Casablanca: 14 pour Oujda, 10 pour Nador et 4 Bouarfa avec des prix subventionnés à 1.000 DH l’aller-retour.

    Au total 60 millions de DH/an seront débloqués par le Conseil régional de l’Oriental (CRO) et ses partenaires, la préfecture d’Oujda-Angad, les provinces de Nador et Figuig et l’Agence de l’Oriental (ADO), pour booster les dessertes aériennes de la région. L’activation de la ligne aérienne Bouarfa/Casablanca et le renforcement des vols vers Oujda et Nador est valable pour une durée de 2 ans à partir du 1er avril 2019.

    ram-bouarfa-091.jpg

    La convention est renouvelable par tacite reconduction au terme de la tenue du comité de pilotage. Des discussions sont en cours pour ouvrir de nouvelles dessertes aériennes vers d’autres villes du Royaume: Rabat, Agadir, Tanger et Laâyoune.

    Une seconde convention de partenariat a été signée à Bouarfa, en présence de Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF, les représentants de la société de développement et de gestion du projet touristique oriental express. Elle a pour but de promouvoir le tourisme oasien dans la province de Figuig via l’activation de la ligne ferroviaire Oujda/Bouarfa. La convention porte sur la modernisation totale de cette ligne ferroviaire.

    L’ONCF mettra à disposition sa voie ferrée et des wagons pour voyageurs, le CRO et l’ADO contribueront à mesure de 8 millions de DH. De son côté, la nouvelle entreprise gestionnaire du projet débloquera 10 millions de DH pour la réfection des gares, la construction d’hôtels, restaurants et auberges. Il sera également procédé à l’achat d’une locomotive «écologique» éliminant une très grande partie de la pollution et des rejets de gaz à effet de serre. 

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc