×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Déchets électriques et électroniques: Une plateforme pour associer les ménages

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5478 Le 21/03/2019 | Partager
    Les appareils hors usage seront achetés par les sociétés de collecte
    Bientôt des bornes et points de collecte dans les quartiers
    Des unités mobiles sillonneront les ZI

    La durabilité de la filière des D3E est tributaire de l'implication des ménages en tant que source d'approvisionnement. Pratiquement, dans chaque foyer, il y a plein d'appareils hors usage qui restent dans les tiroirs ou les débarras. Justement, le challenge du recyclage implique surtout un changement de comportement au niveau des foyers et des consommateurs.

    Ce qui passe avant tout par des campagnes de sensibilisation grand public, de la communication sur les enjeux du recyclage, les bénéfices induits, les risques, les nuisances... Un nouvel état d'esprit s'impose donc.

    A ce stade, la filière a mis au point un plan d'action orienté ménages. Il s'agit d'un dispositif de communication avec des spots de sensibilisation (infos pratiques, aspects techniques, impacts...) afin de toucher un large public. Des campagnes d'information et de sensibilisation ciblées, par produit et par secteur, sont programmées.

    Pour optimiser la collecte, des circuits (B to C) seront mis en place à proximité des ménages. Ce qui passera par des points de récupération par quartier en partenariat avec les collectivités locales. La filière s'apprête aussi à mettre en place des bornes chez les magasins et les vendeurs de quartier. Pour optimiser l'implication des ménages, une application électronique sera bientôt lancée via smartphones.

    Ce dispositif, qui intègre des incitations moyennant l'achat d'appareils, servira de lien entre les ménages et les collecteurs. Pour faciliter le recyclage des DEEE, la plateforme a été conçue dans une logique qui combine simplicité et ergonomie. Elle vient répondre à un double objectif.

    Primo, la mise à disposition des habitants de l'ensemble des informations utiles sur les consignes de tri et les éco-gestes. Secundo, l'achat et commande de l'enlèvement des déchets électriques et électroniques (D3E ou DEEE).

    Baptisée e-Recycle, l'application consiste à donner en un clic la possibilité à des ménages de vendre leurs anciens appareils, équipements informatiques et électroniques en panne (hors usage) en les recyclant. «Ce petit geste écologique va se transformer en solution économique», explique Nasreddine Yahyaoui, directeur de Logipro.

    Le mode opératoire est simple. Il suffit d'accéder à la plateforme, envoyer les photos des appareils électriques, électroniques, télécoms ou encore informatiques (PC portable, ordinateur de bureau, imprimante, scanner, serveur, smartphone...) hors usage. A partir de là, la filière propose un prix.

    En cas d'accord, l'on procède à la collecte (via des circuits de proximité B to C). In fine, les produits sont collectés par les points de récupération installés dans les quartiers, ou les bornes mises en place chez les magasins de distribution et les vendeurs.

    Un dispositif similaire sera adopté pour la collecte auprès des entreprises et les administrations. Des circuits de collecte (B to B) seront mis en place. Il est même prévu de déployer des points de collecte via des unités mobiles dans les zones industrielles (camionnettes pour collecte qui sillonnent les ZI).

    Métaux précieux

    Une fois la collecte effectuée, les produits récupérés sont transportés au centre de tri pour démantèlement et séparation des composants. Le recyclage des composants plastiques et métalliques s'opère au Maroc. Quant à la partie riche, celle des cartes électroniques, elle porte sur l'extraction de métaux précieux (or, cuivre, aluminium...). L'extraction de ces métaux précieux sera effectuée en France.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc