×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Taqa Morocco fait preuve de résilience

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5476 Le 19/03/2019 | Partager
    Le résultat net s’établit à 1,36 milliard de DH (+3,1%) en 2018
    Rendement par action de 4,4%
    distribution_dividende_076.jpg

    Taqa Morocco a bouclé l’exercice 2018 sur une note positive. La filiale du holding émirati, spécialisée dans les énergies, vient de dévoiler ses résultats à fin 2018.

    Le distributeur d’électricité a réalisé un chiffre d’affaires de 8,5 milliards de DH, en hausse de 5,3% par rapport à 2017. Cette croissance provient de la bonne dynamique des 6 Unités de production d’électricité et d’un taux de disponibilité estimé à 91,2%.

    Ainsi, le résultat d’exploitation de la société ressort à 2,64 milliards de DH, en amélioration de 2,6%, alors que le résultat net s’établit à 1,36 milliard de DH (+3,1%). Dans ce contexte, la société remonte son bénéfice de 3,4% à 1,04 milliard de DH. Elle distribuera un dividende de 40 DH par action, soit un rendement action de 4,4%.

    Pour le top management de Taqa, l’amélioration continue des résultats financiers de l’entreprise repose sur des bases opérationnelles solides, à savoir une bonne performance des Unités 1 à 6.

    «Le taux de disponibilité des Unités 5 et 6 est de 96% compte tenu de la réalisation de la révision mineure de l’Unité 6 en 2017 programmée dans le plan de maintenance», explique Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du directoire de Taqa Morocco.

    Selon lui, les efforts continus d’amélioration de la productivité opérationnelle ont atténué l’effet de la dépréciation du dollar face au dirham en 2018, par rapport à 2017. Ainsi le taux de marge d’exploitation s’établit en 2018 à 16,7% contre 17,5% en 2017.

    «Forte de son expertise opérationnelle, Taqa Morocco poursuivra l’exécution de ses orientations stratégiques pour la réalisation des résultats prévisionnels 2019», ajoute Iraqui Houssaini. Le groupe réaffirme également son ambition de développement à travers l’étude des différentes opportunités au Maroc et en Afrique.

    Par ailleurs, son projet éolien annoncé pour 2018 est encore dans le pipe. «Nous sommes en négociation avec l’ONEE et le ministère de l’Energie pour faire aboutir ce projet régi par la loi 13-09», annonce le PDG. Taqa Morocco, filiale du géant émirati Taqa, est le premier producteur privé d’électricité au Maroc coté à la Bourse de Casablanca.

    À travers sa centrale thermique de Jorf Lasfar, Taqa Morocco est le principal fournisseur de l’Office national d’électricité et d’eau potable (ONEE). Créée en 1997, Taqa Morocco est un acteur majeur du secteur de l’énergie du Maroc et couvre environ 50% de la production nationale d’électricité. Avec ses 480 collaborateurs et ses six unités de production, Taqa Morocco est la plus grande centrale thermique à charbon indépendante de la région Mena.

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc