×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    UMT: Moukharik rempile pour un 3e mandat

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5475 Le 18/03/2019 | Partager
    Le candidat unique plébiscité sous haute surveillance
    1.777 congressistes ont fait le déplacement des quatre coins du Royaume
    30% de jeunes et 20% de femmes
    mokharik_075.jpg

    Sans surprise, Miloudi Moukharik a été reconduit pour un 3e mandat à la tête de l’UMT tard dans la nuit du samedi à dimanche 17 mars (Ph. Jarfi)

    Des opposants scandant des slogans hostiles et des barrières qui entravent l’accès au siège de l’Union marocaine du travail (UMT). Voilà l’ambiance qui a prédominé lors du 12e congrès national de la plus ancienne centrale syndicale au Maroc qui s’est tenu sous haute surveillance.

    Les entrées étaient filtrées et seuls les congressistes et les journalistes badgés avaient accès au siège historique sis boulevard des FAR. Les opposants à un nouveau mandat de Miloudi Moukharik ont organisé un sit-in devant le building sans pouvoir y accéder. Au bout de 2 journées bien chargées, Miloudi Moukharik a été donc reconduit sans surprise pour un 3e mandat à la tête de l’UMT tard dans la nuit du samedi à dimanche 17 mars.

    Le congrès a finalement été écourté à 2 jours au lieu de 3, tel que prévu au départ. Sans doute pour couper l’herbe sous le pied aux contestataires. «Les opposants qui avaient introduit une action en justice pour invalider la tenue du congrès ont finalement été déboutés par le tribunal», soutient Mohamed El Ouafi, membre de la commission administrative du syndicat.

    Samedi 16 mars, dans la matinée, la commission de vérification des adhésions a validé la présence de 1.777 congressistes, éligibles à prendre part aux élections des nouveaux membres du bureau, dont une proportion de 30% de jeunes et 20% de femmes, indique une source autorisée auprès de l’UMT.

    moukharik-umt-075.jpg

    Plusieurs guest-stars ont fait le déplacement vendredi 15 mars pour la séance d’ouverture du 12e congrès de l’UMT, dont Salaheddine Mezouar, patron des patrons, Aziz Akhannouch, président du RNI et ministre de l'Agriculture (Ph. Jarfi)

    Les syndicalistes présents ont élu le secrétariat national, qui est passé «de 15 à 21 membres, pour permettre une plus grande représentativité des femmes et des jeunes dans cette instance exécutive», selon la même source.

    L’évènement a été marqué par la présence de représentants d'organisations syndicales régionales et internationales, des leaders de partis politiques, ainsi que des représentants des associations des droits de l'Homme et de la société civile.

    Près de 2.000 militants de l’UMT ont été mandatés par 63 unions locales et régionales, 45 fédérations professionnelles et syndicats nationaux ainsi que les structures parallèles.

    Dans le discours d’ouverture du congrès, Miloudi Moukharik a fait part de l’existence d’un grand fossé entre les aspirations de son organisation et les pratiques du gouvernement, estimant que «le gouvernement s’obstine à entraver l’émergence d’un dialogue fructueux et réussi». Selon lui, l’institutionnalisation du dialogue social, sur la base d’une véritable négociation aux niveaux central et sectoriel, reste un fondamental pour l’édification d’une économie moderne.

    Guest-stars

    Ambiance festive et guest-stars au 12e congrès national de l’UMT. Plus de 200 invités représentant la sphère politique et le monde des affaires ont répondu présents au congrès qui s’est tenu les 15 et 16 mars à Casablanca. Salaheddine Mezouar, patron des patrons, Aziz Akhannouch, président du RNI et ministre de l'Agriculture, Nabila Mounib, secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU), Driss Lachgar, premier secrétaire de l'USFP... Autant de people qui ont fait le déplacement pour ce rendez-vous quadriennal de la centrale syndicale, vieille de 64 ans. Outre ces personnalités, le chapiteau qui a abrité l’évènement était archicomble. Les militants scandaient les slogans et l’hymne du plus ancien syndicat du Maroc, lors de la cérémonie d'ouverture vendredi 15 mars de ce congrès de l’UMT placé sous le thème: «Pour un projet qui rompt avec le mal-développement et réalise la justice sociale».

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc