×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    TangerMed accueille les futurs bacheliers de sa région

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5471 Le 12/03/2019 | Partager
    Des journées métiers pour présenter aux jeunes les cadres travaillant dans le port
    360 lycéens ont pu profiter de l’opération

    TangerMed veut susciter des vocations auprès des bacheliers de la région. La fondation TangerMed vient d’organiser la première édition des journées métiers du port, un événement qui est présenté comme une suite aux trophées visant les meilleurs lycéens, distribués chaque année.

    L’idée est simple, il s’agit, selon la Fondation, de faire connaître les métiers qui font le cœur de TangerMed et assurent sa bonne marche. Tout au long de deux jours, l’amphithéâtre du port a accueilli 360 lycéennes et lycéens, issus des établissements Fahs Anjra et Ksar Majaz. Ces jeunes, le regard curieux, ont pu entendre le témoignage d’une douzaine de cadres de Tanger, représentant divers métiers du port.

    Les futurs étudiants ont aussi pu rencontrer des cadres spécialisés dans divers domaines, comme l’informatique et les réseaux, ou encore le juridique. Des fonctions non liées directement au maritime, mais dont le rôle est crucial pour assurer l’exploitation d’un port de la taille de TangerMed.

    Chez la plupart des intervenants, le message de fond était clair: sans études sérieuses, il n’y a pas de futur qui se profile. Néanmoins, l’échec n’est pas une fatalité. Tel cet officier marin qui, n’ayant pas réussi à devenir pilote d’avion, s’est pleinement épanoui en intégrant l’Institut des études maritimes pour y décrocher son brevet de capitaine. Ou encore cet autre cadre qui, après avoir échoué à plusieurs concours, s’est lui aussi retrouvé dans le milieu marin. «Il est tout à fait normal de se sentir un peu perdu. Toutefois, il s’agit de chercher, de demander et de pister les opportunités pour dénicher la filière adéquate», insiste l’un des cadres du port.

    L’un des messages les plus répétés a été celui de la culture de l’excellence. «Si vous êtes excellent, vous aurez plus de chances de réussir dans votre vie», répète ce cadre juridique de TangerMed, qui est passé par les bancs de l’université.

    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc