×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Musique: L’OPM réunit les talents du monde

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5471 Le 12/03/2019 | Partager
    Un concours international de piano
    Des prodiges de Russie, de Chine ou encore d’Australie
    opm_071.jpg

     

    Ils viennent d’Italie, de Chine de Corée du Sud, de Russie et même d’Australie. La 18e édition du Concours international de musique de l’Orchestre philharmonique du Maroc a attiré du beau monde. Cette année, le piano est à l'honneur: 11 candidats, tous âgés de moins de 30 ans, sélectionnés à travers le monde, se sont donné rendez-vous à Rabat et à Casablanca pour s'affronter autour des plus grandes œuvres du répertoire.

    S’adressant aux musiciens dont la formation est déjà confirmée et qui sont prêts à se lancer dans une carrière internationale, le concours a entamé ses premiers récitals le 8 mars.  Le jury a sélectionné 6 demi-finalistes qui se retrouvent lundi 11 et mardi 12 mars autour de concertos de Mozart et Beethoven, accompagnés par l'Orchestre philharmonique du Maroc (OPM), dirigé par Laurent Pillot.

    La finale aura lieu pour sa part le vendredi 15 mars au théâtre Mohammed V à Rabat et le lendemain à l’église Notre-Dame de Casablanca et réunira  3 candidats, avec les plus grands concertos pour piano. Les lauréats seront récompensés pour leurs qualités techniques et artistiques ainsi que pour leur capacité à transmettre des émotions et leur sensibilité musicale.

    Le jury en charge de cette 18e édition du concours est composé de plusieurs professionnels à la carrure internationale à l’instar du compositeur marocain Ahmed Essyad, ou encore du pianiste et écrivain  Jean Fassina. Un jury qui ne sera pas le seul à décider du sort des jeunes prodiges, puisque la particularité du concours est que  les musiciens de l’Orchestre philarmonique ainsi que le public sont amenés à voter lors de la finale. Les musiciens remettront donc  le prix de l’Orchestre.

    Un prix du Public sera également décerné  par les amoureux du piano qui seront invités à désigner le candidat de leur choix. Depuis sa création en 2001,  plus de 120 jeunes musiciens âgés de 16 à 30 ans, représentant plus de 10 pays, ont participé aux différentes éditions du Concours, porté par l’Orchestre philharmonique du Maroc.

    En plus du Concours international de musique, l’OPM est à l’origine de nombreuses initiatives et participe au rayonnement culturel «d’un Maroc d’ouverture et de modernité» comme se plaisent à signaler ses promoteurs: productions d’opéra, création de l’Orchestre philharmonique du Maghreb, qui réunit des musiciens algériens, marocains et tunisiens ou encore le cycle «Les Religions à l’Unisson» qui rassemble sur une même scène des artistes issus des trois religions monothéistes.

    Composé de quatre-vingts musiciens professionnels. Chaque saison, il donne une cinquantaine de concerts, offrant au public une grande variété de programmes, du grand répertoire symphonique à la musique contemporaine, en passant par l’opéra et la musique de chambre. L’OPM a été reconnu association d’utilité publique et est devenu en vingt ans d’existence, la référence en matière de musique classique au Maroc.

    A.Bo

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc