×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    OCP: ACS décroche deux marchés de construction

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5469 Le 08/03/2019 | Partager
    Les deux projets valent environ 2,7 milliards de DH
    Sa filiale Intecsa retenue pour la mise en service des usines Maroc Phosphore 3 et 4

    Le groupe ACS, via sa filiale d'ingénierie Intecsa Industrial, vient de remporter le marché de construction des usines Maroc Phosphore 3 et 4. Dotées d’une capacité globale de 5.000 tonnes/jour, les deux usines, situées dans le complexe industriel de Jorf Lasfar, appartiennent à l’OCP.

    «Elles constitueront la plus grande usine d'acide sulfurique au monde. Ce qui minimisera l'impact environnemental et optimisera la production d'engrais afin de contribuer à la durabilité de l'industrie agricole, notamment dans les pays à forte croissance démographique sur le continent», explique le management d’ACS.

    Le groupe espagnol remporte des contrats industriels valant environ 2,7 milliards de DH (255 millions d'euros). Ces deux projets, qui ont déjà démarré, dureront respectivement 26 et 32 mois. Intecsa Industrial a été désignée par l'OCP à l'issue d'un appel d’offres auquel ont participé plusieurs sociétés d'ingénierie internationale.

    La portée des travaux comprend l'ingénierie de base, l'ingénierie de détail, la fourniture d'équipements et de matériaux, la construction et la mise en service des deux usines.

    «L'acide sulfurique sera utilisé comme matière première pour la production d'engrais phosphatés granulés. L'énergie générée par ces installations sera utilisée dans le complexe industriel, éliminant ainsi pratiquement le besoin d'énergie électrique externe», fait valoir l’espagnol. Le leader espagnol de la construction ACS a réalisé un chiffre d'affaires de 36,6 milliards d'euros en 2018 (en progression de 5%). Son carnet de commandes a, quant à lui, augmenté de 7,7% à 72,2 milliards d'euros.

    Un autre groupe espagnol dénommé Ondoan a communiqué sur ce marché. Ce dernier annonce qu’Intecsa lui a attribué les services d'ingénierie, d'approvisionnement, de construction et de mise en service des systèmes de protection contre les incendies et de détection du nouveau bâtiment de production d'énergie dans les complexes Maroc Phosphore 3 et 4 de Jorf Lasfar.

    Le système comprend deux turbines à vapeur et des installations auxiliaires. Le marché attribué comprend la connexion au réseau de distribution d'eau général, les sprinkleurs automatiques (extinction automatique à eau), les brumisateurs d'eau et de mousse à eau, le système d'extinction d'incendie, les bouches d'incendie, ainsi qu'aux systèmes de détection et d'alarme incendie.

    L’espagnol Ondoan est très impliqué sur le marché marocain, principalement dans le domaine des systèmes de protection incendie (PCI). La société a participé aux projets Maroc Phosphore 1 et 2 dans l’usine de Safi Chemical, appartenant à l’OCP. Elle fournit également des services au port de Jorf Lasfar pour le compte de PHB, une entreprise spécialisée dans les études et installations dans le secteur industriel.

    Des enjeux multiples en Afrique

    Le groupe OCP multiplie les projets visant à booster la consommation de fertilisants à base de phosphate sur le continent. En effet, avec une consommation estimée à 5 millions de tonnes actuellement, la demande sur le continent pourrait être multipliée par cinq. L’OCP, qui contrôle 75% des réserves mondiale de phosphate, détient 65% du marché des engrais à base de phosphates en Afrique.

    M.Ko.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc