×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Edition spéciale 8 Mars

    Rkia Alaoui, une première présidente de CRT

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5469 Le 08/03/2019 | Partager
    rkia_alaoui_069.jpg

    Rkia Alaoui, la première femme présidente d’un CRT, est décrite par ses collaborateurs comme une battante qui a gravi les échelons un à un. Elle occupe depuis 2016 la direction générale de l’hôtel Marina Smir, l’un des fleurons de l’hôtellerie à Mdiq, le couronnement d’une carrière qui l’a menée dans différentes unités hôtelières.

    Diplômée de l’université d’Aix Marseille, en administration économique et sociale, ses compétences doublées d’expérience lui ont permis, dès le départ, d’accéder à des postes de manager opérationnel dans le domaine de la vente au départ puis dans l’univers de la communication et le marketing. Elle se remémore bien son premier travail, comme responsable des ventes dans le Hyatt Regency de Rabat, en 1989.

    Une occasion que lui avait offerte le patron de l’hôtel à l’époque. Depuis, Rkia Alaoui est passée par diverses responsabilités dans le secteur touristique, un monde auquel elle ne se prédisposait pas.

    p_6.jpg

     

    Très vite repérée par le top management du groupe Accor, elle se verra confier des postes de responsabilité managériale. Et c’est ainsi que de directrice commerciale, elle deviendra directrice d’exploitation puis directrice générale au cours de sa carrière, des postes très souvent couverts par les hommes et où les femmes ne sont pas légion.

    Mais elle a aussi milité dans diverses associations professionnelles dont le conseil provincial de Tamuda Bay, dont elle assure la présidence depuis. Une responsabilité qu’elle avait menée de front avec la vice-présidence du CRT de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma avant d’être élue à sa tête en février dernier. Tout au long de son parcours, Rkia Alaoui n’est pas passée inaperçue. Déjà en 2004 elle avait été sélectionnée parmi les 100 meilleures femmes managers au Maroc.

    A.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc